« Primaires » : Martine Aubry s’y colle…

27082009

A la veille des journées du PS de La Rochelle, Martine Aubry a fini par se rallier à l’idée de « primaires ouvertes pour la désignation de notre candidat ». C’est ce qu’elle écrit aujourd’hui dans Le Monde. Ouvertes à qui ? Comment ? Pour quoi faire ? Seule « précision » (sic), la première secrétaire du PS indique que « le projet précédera les alliances ».
Une déclaration qui risque quand même de laisser sur leur faim tous ceux qui, en rafale ces derniers jours, appellent à des « primaires » et évoque le « nécessaire rapprochement » du PS avec le MoDem et les Verts.
C’est « une mini révolution qui nous permet aujourd’hui d’envisager l’avenir d’une manière différente », a déclaré pour sa part Benoît Hamon, le porte-parole du PS qui est favorable à des primaires ouvertes à toute la gauche, avec la possibilité de candidatures hors PS, alors que le périmètre des candidatures ne fait pas consensus au PS. Selon lui, « le mode de sélection » du candidat et « l’élaboration du projet » sont « indissociables ». « On ne peut pas choisir un candidat en suspension dans l’air et après supposer que le projet tombera du ciel », a-t-il dit.
Le risque, c’est évidemment de faire des présidentielles 2012 l’unique préoccupation (et bataille de chefs…) d’une certaine gauche, laissant à Nicolas Sarkozy et à son équipe une voie royale (re-sic) et un bonus sans contrainte (re-re-sic) pour poursuivre leur politique !
Tout ceci ressemble fort à une mayonnaise visant à imposer à terme un bipartisme à alternance molle, à l’image de ce qui prévaut au Royaume-Uni (travaillistes et conservateurs), en Allemagne (SPD et CDU souvent réunis en grande coalition), aux Etats-Unis (démocrates et républicains même si l’élection d’Obama est un choc). Mayonnaise qui peut tourner au tragique en Italie avec le retour de Berlusconi après l’intermède Romano Prodi, élu suite… à des primaires et la quasi disparition de la gauche de la scène politique.
25 % de chômeurs en plus en un an en France, près de 3,7 millions de personnes à la recherche d’un emploi, des centaines de milliers d’emplois détruits ou menacés. Où est l’urgence ?




Régionales 2010, présidentielles 2012 : Les petites phrases du week-end…

24082009

Les «universités d’été» battent leur plein. Rencontres, déclarations, commentaires dans les médias, contre déclarations. Petit tour d’horizon…
Qui l’aurait cru il y a encore trois mois ? Samedi à Marseille, Marielle de Sarnez, numéro deux du Modem, a été ovationnée par des militants socialistes et l’ancien secrétaire national du PCF Robert Hue lui a proposé un «compromis historique». Une affiche inédite. Vincent Peillon et les socialistes proches de Ségolène Royal avaient aussi convié à leurs «ateliers d’été» Daniel Cohn-Bendit et la députée de Guyane, Christiane Taubira. L’intitulé de la table ronde : une nouvelle majorité progressiste pour la France. Le leader d’Europe-Écologie, qui a déjà dit que son mouvement présenterait des listes autonomes pour les régionales 2010, a définit un calendrier pour arriver à ce qu’il appelle « le rassemblement écologique, socialiste et démocratique ». Il compte organiser des débats sur les grands thèmes de société « dans les mois à venir ». Et il a soumis l’idée que tout nouvel adhérent à un parti – PS, PCF, MoDem, Verts… – puisse appartenir également à ce rassemblement. « Si nous arrivons, après les régionales, à ce que 4 millions de personnes soient membres de ce rassemblement, alors, nous évoquerons les primaires. »
Pour Robert Hue : « Il y a des millions de gens qui n’intégreront jamais nos partis politiques d’origine si nous ne bougeons pas. Nous avons l’obligation d’aller au-delà. » 
De son côté, le porte-parole du Parti socialiste, Benoît Hamon, ne  »conçoit aucune alliance » avec le MoDem de François Bayrou  »tant qu’il garde son orientation libérale actuelle ». Pour lui, une règle qui vaut aussi pour les régionales de 2010.  »Pas d’alliance au niveau national mais dans les régions ? Les électeurs n’y comprendraient rien ! Arrêtons l’hypocrisie au PS ! Si certains sont en accord avec les orientations libérales, qu’ils le disent au lieu de prétexter vouloir garder des régions en s’alliant au MoDem. A chaque fois que le PS a été confus, il a perdu des électeurs ».
S’agissant de primaires pour la présidentielle de 2012, elles peuvent  »permettre d’atteindre l’objectif » de battre Nicolas Sarkozy, estime B. Hamon. Avant d’ajouter:  »le PS n’est pas sommé de résoudre la question du mode de sélection du prochain candidat dans les trois mois sous peine de disparaître ». Les partisans de primaires ont reçu le soutien de Bertrand Delanoë et de Manuel Valls qui estime que la question des primaires est  »un débat de vie ou de mort pour (sa) formation politique », ajoutant que,  »dans ce cycle politique qui commence, c’est la dernière tentative pour nous sauver ». Même position pour Vincent Peillon, Ségolène Royal et François Rebsamen qui demande l’adoption avant la fin de l’année du « principe de primaires » à organiser après les régionales de mars, dans un délai de trois mois. 
Le NPA a ouvert hier son «université d’été», pour le PS comme pour le PCF, et la Fédération poue une alternative sociale et écologique, ce sera le week-end prochain.
Pendant ce temps là, sans trop faire de bruit, l’équipe Sarkozy-Fillon développe hardiment leur politique…




Le temps des universités d’été… même le dimanche

18082009

Malgré la chaleur, les formations politiques, à l’approche de la rentrée, s’apprêtent à réunir leurs universités d’été.
Vincent Peillon, qui anime le courant « L’espoir à gauche » au sein du PS, réunira ses troupes les 20 et 21 août à Marseille. L’ancien lieutenant de Ségolène Royal vient d’appeler à la constitution d’une alliance politique allant du PCF au MoDem… Au même moment, les Verts tiendront leur université d’été à Toulouse du 20 au 23 août. L’occasion de formaliser l’arrivée de Christiane Taubira pour diriger une liste aux prochaines régionales ? Ces prochaines élections seront évidemment à l’ordre du jour de tous ces rassemblements estivaux.
Le NPA se réunira la semaine prochaine du 24 au 26 à Port-Leucate (Pyrénées-Orientales). L’université d’été du PCF aura lieu du 28 au 30 au Vieux-Boucau (Landes). Celle du PS, aux mêmes dates également sur la côte atlantique mais plus au nord, à La Rochelle. Le même week-end se tiendra également celle de la Fédération pour une Alternative sociale et écologique, à Aubagne (Bouches-du-Rhône).
Pour la droite, ce sera début septembre : le MoDem à La Grande Motte du 4 au 6, l’UMP (qui vient de sceller une alliance avec le MPF de M. de Villiers et le CNPT de Frédéric Nihous) à Royan du 5 au 7.
De son côté, la CGT promet une rentrée « sous le signe de la défense du repos dominical ». Les salariés pourraient être « sanctionnés » en cas de refus de travailler le dimanche », s’inquiète le syndicat, en estimant qu’on est « bien loin » du « libre choix » et du « volontariat » promis par le gouvernement.
La CGT a également indiqué qu’elle allait contacter les autres organisations syndicales afin d’ »examiner unitairement tous les recours possibles » contre la nouvelle législation étendant l’ouverture des commerces le dimanche.







sectionlocalepslvsr |
ahmed remaoun |
Le blog de Fabrice FRICHET |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LE BLOG EDUCATIF
| ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA