• Accueil
  • > Archives pour septembre 2009

Dans les luttes et dans les urnes : Déclaration unitaire FASE, GU, Alternatifs, NPA, PCF, PCOF, PG

29092009

Plusieurs partis et mouvements de la gauche antilibérale et anticapitaliste, réunis lundi dans le cadre d’un groupe de travail sur les Régionales, ont fait une déclaration commune. Il s’agit de la Fédération pour une alternative sociale et écologique (FASE), la Gauche unitaire, Les Alternatifs, le NPA, le PCF, le PCOF et du Parti de gauche. Ont également assisté à cette réunion au titre d’observateurs, des délégations du Forum social des quartiers populaires (FSQP) et de Lutte ouvrière (LO).

Dans cette déclaration commune, ils constatent que «les forces qui composent la gauche antilibérale et anticapitaliste ont le devoir de tout faire pour battre la droite et offrir une autre voie : un débouché politique qui permette de mettre en œuvre un programme traduisant dans les régions les exigences populaires issues des mobilisations, un programme régional véritablement alternatif au libéralisme et au productivisme». Ils notent qu’il s’agit, «ensemble, non seulement de contrecarrer l’offensive politique de la droite et du libéralisme pour défendre les exigences du monde du travail, encourager les résistances mais plus fortement inverser le rapport de forces dans les urnes et dans les luttes.

A ce stade, nous savons que des approches différentes existent entre nous sur plusieurs points. Ils sont connus et nous n’avons pas cherché à les esquiver au cours de notre rencontre. Nous ne pouvons préjuger des décisions souveraines de chacun de nos partis. Mais nous décidons de constituer un cadre politique national de discussion commun en vue de vérifier la possibilité d’aller ensemble aux régionales». Une prochaine réunion du groupe de travail sur les Régionales aura lieu le mercredi 7 octobre.

Lire la suite… »




Le référendum populaire pour la Poste a débuté

28092009

manifposte.jpg

La « votation citoyenne » sur l’avenir de la Poste a démarré lundi dans toute la France. Face aux mauvais coups contre la Poste, les salariés ont réagi et les citoyens se sont organisés dans de nombreux collectifs de défense, sur l’ensemble du territoire.

Un Comité national contre la privatisation de La Poste s’est constitué, pour un débat public et un référendum sur le service public postal, rassemblant plus de soixante associations, l’ensemble des syndicats et des partis de gauche. Appel auquel ADS et ses élus apportent tout son soutien.

Ensemble ils appellent les citoyens à s’exprimer sur le devenir de La Poste en participant à une votation toute la semaine jusqu’à samedi 3 octobre.

Ces référendums ont lieu dans toute la France. Là où les autorités refusent d’accueillir l’initiative, il se fait dans la rue, devant les bureaux de poste, dans les quartiers. Le nombre des bureaux de vote pourrait atteindre près de 5 000.

En Haute-Vienne, cette votation citoyenne est organisée dans près de 50 communes ainsi qu’au CNASEA, à EDF, dans les lycées, aux Impôts, chez Legrand, Nicollet (Rochechouart), à la SNCF, chez Renault Trucks et bien sûr à la Poste. Tous les détails, lieux, dates et horaires sur le blog du comité.




Allemagne et Portugal : de quoi méditer pour les sociaux-démocrates…

28092009

Les élections législatives de dimanche en Allemagne et au Portugal sont assez instructives…

En Allemagne, la CDU/CSU (droite), après 4 années de « grosse Koalition » avec les sociaux-démocrates du SPD, remporte le scrutin tout en perdant des voix… Avec 33,8 % des voix (le plus mauvais score depuis la création de la RFA en 1949)  Angela Merkel va retrouver son poste de chancelière grâce à l’appoint des « libéraux » du FDP (14,6 %) qui font leur meilleur score, une formation dont le programme est proche de celui du Medef ! Le SPD paye cash son compagnonnage avec la droite. Il enregistre lui aussi son plus mauvais score depuis 1949 avec 23 %. Par contre, Die Linke, avec 11,9 % confirme la poussée enregistrée récemment lors d’élections régionales dans 3 länder. Elle progresse de 3,5 % sur 2005. Le parti de Gregor Gysi et d’Oskar Lafontaine, lui-même ancien président du SPD, gagne 22 sièges au Parlement. Ce score couronne une campagne électorale centrée entre autres sur le salaire minimum à 10 euros et le retrait des troupes d’Afghanistan. Poussée également des Verts qui passent la barre des 10 %. A noter également la forte abstention puisque la participation est tombée à 72,5 % (-4,5 %) alors qu’elle oscillait dans les années 80 et 90 entre 84 et 90 %.

Au Portugal, le premier ministre socialiste Jose Socrates sera vraisemblablement reconduit mais, cette fois, avec un gouvernement minoritaire. Avec 36,5 % des suffrages, le PSP perd 10 % des voix. Le PSD (centre droit dont est membre Manuel Barroso) se rapproche avec 29 %. Poussée par contre des formations se réclamant de la gauche antilibérale : le Bloc de Gauche recueille 9,13 % et la Coalition démocratique Unie (coalition des communistes et des écologistes) 7,88 % soit plus de 17 % ensemble. Au Portugal également, forte abstention : 39 %.




Front de gauche : un comité de liaison permanent pour poursuivre, élargir, enraciner

25092009

Réunis le 23 septembre, les formations constitutives du Front de Gauche (Parti Communiste Français, du Parti de Gauche et de la Gauche Unitaire) ont réaffirmé leur volonté de « poursuivre, élargir, et enraciner le Front de Gauche dans la durée, dans les luttes et dans les urnes ». Un comité de liaison permanent a été créé dont la première réunion se tiendra dès la semaine prochaine.

Dans une déclaration commune, ils souhaitent tout d’abord contribuer aux mobilisations nécessaires contre la politique de Nicolas Sarkozy, politique de casse de l’emploi et des services publics, de régression du pouvoir d’achat, de chasse aux migrants, de remise en cause des droits démocratiques et d’alignement sur les politiques libérales et sociales libérales qui dans le monde, tournent le dos aux besoins humains et aux équilibres écologiques. » Ils ambitionnent de « proposer un autre choix résolument à gauche »

Lire la suite… »




La Poste : votation citoyenne contre la privatisation

24092009

La Poste, un service public vital. La Poste est un symbole du service public. Elle est le plus ancien service public français. Par son histoire, ses missions d’intérêt général, elle occupe une place à part dans la vie économique et politique, sociale et culturelle. La coexistence de plusieurs réseaux constitue une spécificité de La Poste. Elle dispose d’un réseau de relevage, de tri et de distribution de courrier et de colis et d’un réseau de bureaux de poste, de guichets, de services financiers qui couvrent l’ensemble du territoire. La Poste est souvent l’un des derniers services publics présents dans les communes rurales. Sa présence est aussi indispensable dans les zones urbaines et suburbaines où elle joue un rôle important dans l’intégration sociale. Son implantation y est souvent insuffisante d’ailleurs. Premier service public de proximité, premier employeur après l’État, son activité fait partie de la vie de chaque citoyen mais aussi de chaque entreprise, de chaque collectivité territoriale ; bref, de la société tout entière. La poste constitue l’un des socles de l’aménagement du territoire, qu’il soit géographique ou social. Ses réseaux sont les premiers de France. En moyenne 4 millions de personnes franchissent quotidiennement la porte d’un service postal. Toute cela risque d’être remis en cause par le projet de sa direction de changement de statut, d’ouverture du capital et donc de sa privatisation. Les actionnaires privés ne seront pas là pour développer les activités d’intérêt général mais pour rechercher la rentabilité sur les prestations correspondant aux seuls besoins solvables et rémunérateurs.
Comment réagir ? En participant partout à la votation citoyenne qui a lieu toute la semaine prochaine en France avec le samedi 3 octobre pour temps fort.
Pour en savoir plus : cliquer ici

laposte.jpg
Un diaporama à lire et à transmettre : votation3octobre.pps




Les postiers unis dans la rue

22092009

Rassemblement ce matin devant la préfecture de Limoges. Après les prises de parole pour rappeler la lutte engagée depuis 15 mois pour la défense du service public, les postiers, à l’appel de leurs syndicats, ont demandé et obtenu qu’une délégation soit reçue par le Directeur de cabinet du Préfet avant de défiler jusqu’au Masloubier.
img4.jpg
img3.jpg




AG d’ADS : Mettons nous au travail pour battre la droite !

21092009

L’assemblée générale d’ADS s’est réunie le samedi 19 septembre à Saint-Junien sous la présidence de Pierre Allard. Dans son rapport introductif, Partick Charles a rappelé les lourdes conséquences du programme poursuivi tout l’été par la droite : hausse du chômage, nouvelles vagues de licenciements (le Limousin a perdu 3 700 emplois en 2008, un recul supérieur à la moyenne nationale), Madrange, les chaussures Lalet, Legrand,… La loi sur le travail dominical, la privatisation de la Poste, la réforme à la hussarde des collectivités locales, les suppressions massives de postes d’enseignants, la chute des prix agricoles, etc.

Dans un tel contexte, a-t-il noté, «il ne s’agit donc pas de céder à l’abattement. Alors que la droite élargit son rassemblement, il est temps pour la gauche de siffler la fin de partie des divisions, des volontés hégémoniques, des spéculations et des alliances contre nature. L’heure est à la mobilisation de la gauche et des progressistes dans les luttes, autour d’un projet de transformations profondes, réelles qui réponde aux défis de l’heure. Ce projet de gauche est à bâtir. Mettons-nous au travail pour les régionales de 2010, mais aussi pour mettre la droite en échec dès aujourd’hui au quotidien !».

Un riche débat s’en est suivi. En conclusion, l’assemblée générale a adopté à l’unanimité la résolution suivante :

- ADS s’impliquera totalement dans les actions décidées par les salariés, en particulier la journée d’action citoyenne conte la privatisation de la Poste le 3 octobre, la journée intersyndicale d’action du 7 octobre, la journée pour les retraités le 16 octobre et la manifestation nationale unitaire pour les droits des femmes le 17 octobre;

- ADS participera aux «ateliers thématiques» proposés par le PCF aux différentes composantes du front de Gauche et à tous les progressistes, afin d’y débattre en particulier de propositions structurantes pour une alternative aux politiques libérales ;

- Le collectif d’ADS est mandaté pour rencontrer chacune des formations de gauche, sans exclusive, afin d’étudier les voies et moyens pour se rassembler et battre la droite.

img2bis.jpg
img1bis.jpg




Grève et manifestations pour la Poste

21092009

La semaine sociale sera dominée par une journée de grève nationale à la Poste demain mardi contre le changement de statut, l’annonce de la «réforme» du fret à la SNCF et la publication jeudi du nombre de demandeurs d’emploi en août.
Tous les syndicats (CGT, Sud, CFDT, FO et CFTC) appellent les postiers à une « journée nationale de grèves et de manifestations », mardi, contre le changement de statut de l’entreprise en société anonyme et « l’ouverture du capital ». De nombreuses manifestations auront lieu en France et notamment à Limoges à 9 h 30 à la Préfecture. Appel soutenu dans une déclaration commune par les différentes associations d’élus de gauche.
Fin juillet, le Conseil des ministres avait adopté un projet de loi, qui doit passer au Sénat en octobre, faisant de La Poste une société anonyme à capitaux publics. Cette réforme doit permettre une augmentation de capital de 2,7 milliards d’euros, destinée selon le gouvernement à « moderniser » et « adapter » La Poste à l’ouverture totale à la concurrence au 1er janvier 2011.
Les syndicats y voient en fait une privatisation masquée avec une amplification des réductions d’effectifs, une détérioration des conditions de travail, ainsi qu’une remise en cause de la distribution du courrier six jours sur sept et la disparition d’un prix du timbre unique sur tout le territoire.
Cette journée sera suivie le 3 octobre, par un référendum populaire contre cette privatisation de la Poste. Suivront la journée mondiale sur le travail décent et la journée nationale d’action unitaire et intersyndicale, le 7octobre, la journée des retraités, le 16 octobre, la journée mondiale pour l’égalité homme-femme, le 17octobre.

 

Lire la suite… »




Hortefeux : une étrange blague « auvergnate »…

11092009

Les propos de Brice Hortefeux rapportés (avec vidéo) par le Monde ne cessent de provoquer des réactions. Le ministre s’est défendu de tout propos raciste, précisant qu’il parlait… des Auvergnats… Le Monde donne aujourd’hui la transcription exacte de ce que l’on entend sur cette vidéo. La voici :

J.-F. Copé (JFC) : N’oubliez jamais un truc, il est auvergnat.
Brice Hortefeux (BH) : Je suis auvergnat
JFC : Il est auvergnat, c’est un drame, c’est un drame
BH : … enfin bon, je vais faire une exception.
Jeune militant (Amine) : mais je me mets entre les deux
BH : voilà, entre les deux.
JFC : oui… il n’y a aucun problème.
Des participants : Amine, Amine…
Un participant : Ah ça, Amine, c’est l’intégration, ça, c’est l’intégration.
Une participante : Amine, franchement…
Brice Hortefeux : « Il est beaucoup plus grand que nous en plus » [à propos du jeune homme].
Un autre participant : « Lui, il parle arabe ».
(Rires de l’assemblée)
Jean-François Copé : « Ne vous laissez pas impressionner, ce sont des socialistes infiltrés ».
Une participante : « Il est catholique, il mange du cochon et il boit de la bière ».
Brice Hortefeux : « Ah mais ça ne va pas du tout, alors, il ne correspond pas du tout au prototype, alors. C’est pas du tout ça. »
(Rires de l’assemblée)
Une participante : C’est notre petit Arabe.
Brice Hortefeux : « Bon, tant mieux. Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes. Allez, bon courage… »

Bon courage effectivement…




La gauche : comment, pour quoi faire, avec qui ?

11092009

Quels projets politiques, avec qui, comment ? Le débat agite puissamment des différentes familles de la/les gauche-s…
Tandis que le PCF a décidé de retarder son choix pour définir une «stratégie d’alliances» et entend «poursuivre la démarche du Front de Gauche sans la figer», ses partenaires, en particulier Jean-Luc Mélanchon pour le PG, le pressent de se prononcer en faveur de listes autonomes aux prochaines régionales.
La Fête de l’Humanité ce week-end va être l’occasion de multiples rencontres puisque tout le monde s’y retrouvera. Le Parti de Gauche y aura son stand, ainsi que la Gauche Unitaire, le NPA et la Fédération pour une alternative sociale et écologique (FASE). Le PCF réunira son Conseil National les 24 et 25 octobre afin d’y présenter «l’offre nationale des communistes» qui sera soumise à ses adhérents avant la tenue de conférence régionales en novembre.
Ces questions stratégiques seront également en débat lors de l’assemblée générale d’ADS le samedi 19 septembre à Saint-Junien.







sectionlocalepslvsr |
ahmed remaoun |
Le blog de Fabrice FRICHET |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LE BLOG EDUCATIF
| ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA