• Accueil
  • > Archives pour octobre 2009

Régionales : Le Front de Gauche poursuit son offre pour des listes unitaires

30102009

Depuis ce week-end avec «l’offre politique nationale» adoptée par le Conseil National du PCF, les débats autour de listes d’un Front de Gauche élargi s’intensifient. Les trois formations du Front de Gauche ont fait mercredi une «offre commune» au NPA, aux Alternatifs, à la Fédération pour une alternative sociale et écologique (FASE) et à République et Socialisme en vue de la constitution de listes unitaires. Une nouvelle rencontre de l’ensemble de ces formations est prévue le lundi 2 novembre. ADS, pour sa part, a rencontré en Limousin le MRC, le Parti de Gauche, les Verts et le PS. Une rencontre avec le NPA est prévue la semaine prochaine.

 

Lire la suite… »




Régionales : série de rencontres à gauche

22102009

Hier matin, la FASE (Fédération pour une alternative sociale et écologique) rencontrait la presse à Paris.
Clémentine AUTAIN, Pierre COURS-SALIES, accompagnés de membres des communistes unitaires, dont Pierre ZARKA, avec la participation de Patrick BRAOUEZEC, en présence des Alternatifs, présentaient leur analyse de la situation politique actuelle à l’aube des prochaines échéances électorales ( le communiqué : Régionales : série de rencontres à gauche dans Actu pdf fase.pdf ).
Des rencontres se déroulent entre les différentes composantes de la gauche antilibérale. Les prochaines auront lieu le 28 octobre au siège du PCF et le 2 novembre au siège du NPA. Par ailleurs, la direction du PCF se réunit ce samedi pour proposer son «offre politique nationale».
L’ADS, pour sa part, suite à son AG, rencontre actuellement les différentes formations de toute la gauche.




Au tour des retraités

16102009

Dans un Limoges totalement investi par des centaines de CRS en tenue de guerre urbaine (en raison des manifs paysannes annoncées), plusieurs centaines de retraités ont défilé dans les rues du centre ville à l’appel des différentes centrales syndicales.
Perte du pouvoir d’achat, basses pensions, de l’augmentation du forfait hospitalier, nouvelles franchises et diminutions des remboursements, la grogne monte. Dans le défilé, une délégation remarquée et applaudie, celle des retraités de l’agriculture.
manif21.jpg
manif11.jpg




Retraites : manifestations unitaires vendredi

14102009

Les organisations syndicales de retraités CFDT, CFE-CGC, CGT, UNSA appellent les retraités à se mobiliser sur leurs revendications et à manifester ce vendredi 16 octobre. A Limoges, un rassemblement est prévu à 10 h Place de la République.
Les retraités, comme les salariés, n’ont pas à subir les conséquences de la crise dont ils ne sont pas responsables. Tout le monde s’accorde à dire que notre système de protection sociale a permis d’amortir la crise. A condition toutefois de ne pas continuer à le dégrader.
Les retraités sont inquiets et mécontents de la perte du pouvoir d’achat, du maintien des basses pensions, de l’augmentation du forfait hospitalier, des nouvelles franchises et des diminutions des remboursements, des dépassements d’honoraires médicaux…
L’organisation syndicale des retraités CGT propose :
- 200 € pour toutes et tous tout de suite, en rattrapage de la perte du niveau de vie
- Pas de pension en dessous du SMIC, que la CGT revendique à 1 600 €
- L’indexation des pensions sur l’évolution du salaire moyen
- Le relèvement de la pension de réversion à 75% de la retraite initiale
- Un financement solidaire de la protection sociale à hauteur des besoins et qui inclut la prise en charge de la perte d’autonomie (financement basé sur la recherche de ressources et non sur des économies puisque les besoins vont objectivement augmenter).
- Des services publics de qualité et de proximité qui permettent le lien social et évitent l’exclusion des personnes isolées.




De la Préfecture à France Télécom

8102009

Quelques 300 personnes, à l’appel des 7 centrales syndicales se sont rassemblées hier devant la préfecture de Limoges à l’occasion de la journée internationale d’action pour le travail décent. Après lecture d’une résolution, les manifestants se sont rendus symboliquement jusqu’aux derniers locaux de France Télécom en région Limousin, rue Jules Noriac. Parmi eux, Jacques Jouve et Jacqueline Lhomme-Léoment.
manif2.jpg
manif1.jpg
Manifestation qui est intervenue le jour où les élus syndicaux de Madrange ont décidé de saisir le Tribunal de Grande Instance sur le plan dit de « sauvegarde de l’emploi » qui prévoit plus de 200 suppressions d’emplois. Débrayage de deux heures et rassemblement également chez Legrand.




7 octobre : nombreux rassemblements pour la Journée mondiale du travail décent

6102009

Le 7 octobre est la journée mondiale de mobilisation des travailleurs pour le travail décent, à l’appel de Confédération Syndicale Internationale. Les organisations syndicales CFDT, CFE-CGC, CGT, FSU, Solidaires, UNSA appellent à participer massivement aux différentes initiatives, arrêts de travail, rassemblements, manifestations.
En Limousin-Berry-Périgord :
Corrèze : rassemblement à Tulle à 15 h puis manifestation en direction de la Préfecture
Creuse : rassemblement à 17 h 30 à Guéret, devant le siège du Medef
Dordogne : rassemblement à Périgueux à 17 h 30 devant le siège du Medef et à 18 h à Bergerac au Palais de Justice
Indre : rassemblement à Châteauroux à 10 h 30 Place de la République
Haute-Vienne : rassemblement à Limoges à 17 h à la Préfecture.
ADS appelle ses amis, adhérents et élus à participer à ces rassemblement.




La Poste : chiche, un référendum !

5102009

2,2 millions de personnes ont participé à la consultation contre la privatisation de La Poste et plus de 90% des votants disent « non » au changement de statut. Le gouvernement dénonce évidemment un « vote faussé », certains allant même jusqu’à parler de «vote stalinien » !

Ce scrutin symbolique, organisé par le comité national contre la privatisation de La Poste qui regroupe 62 syndicats, associations et partis de gauche, avait démarré dans tout le pays le 27 septembre et s’est achevé samedi.


Pari gagné donc. On le sait, la transformation de l’établissement public industriel et commercial «La Poste» en société anonyme prévue par le gouvernement déboucherait de fait sur une privatisation. Quoi qu’en dise le ministre de l’Industrie, l’ouverture annoncée du capital qui suivrait immédiatement la création de la société anonyme «La Poste» se traduirait par l’entrée de fonds privés dans l’entreprise.

La promesse non tenue de Sarkozy qui avait déclaré qu’EDF-GDF resterait 100% public, éclaire la fiabilité des promesses de la droite. Et la situation dramatique des salariés de France Télécom montre les conséquences inhumaines des politiques libérales qui soumettent les êtres humains au rouleau compresseur de la course au profit. D’autres secteurs publics sont menacés, c’est pourquoi défendre aujourd’hui La Poste, c’est défendre le service public tout entier. Les membres du comité national contre la privatisation de La Poste réfléchissent à une
nouvelle initiative : une manifestation décentralisée ou une seconde votation.




Corbeil-Essonnes : 27 voix seulement…

5102009

Le candidat UMP Jean-Pierre Bechter, bras droit de l’ancien maire Serge Dassault, a remporté de 27 voix seulement dimanche les municipales de Corbeil-Essonnes contre la liste de large union conduite par le communiste Michel Nouaille.
« Pour la quatrième fois, M. Dassault est réélu maire de Corbeil-Essonnes », a déclaré ravi M. Bechter, ajoutant : « C’est moi qui suis élu, mais quand même c’est lui qui bat le Parti communiste, avec moi » ! Pour ceux qui n’auraient pas compris, le « système Dassault » va pouvoir (de justesse certes) continuer…
Serge Dassault, sénateur UMP et ancien PDG du groupe aéronautique Dassault, avait conquis en 1995 la mairie dirigée par un maire communiste. En juin dernier, le Conseil d’Etat avait annulé sa réélection obtenue d’une courte tête (50,65%) aux élections municipales de mars 2008, déclarant inéligible l’avionneur pour achat de voix.
Quant à JP Bechter, c’est un «spécialiste» des élections remportées d’une courte tête. Il avait été élu député de Tulle d’une cinquantaine de voix en 1978 contre Pierre Pranchère (PCF) avant d’être rebattu trois ans plus tard par Jean Combasteil (PCF)…
Sur l’Ile de la Réunion par contre, la liste conduite par la députée communiste de la 2e circonscription, Huguette Bello (PCR), maire sortant, a largement remporté dimanche le second tour de l’élection municipale partielle de Saint-Paul avec 56,50% des voix contre 43,50% à l’ancien maire Alain Bénard (UMP). Huguette Bello, tête d’une liste d’union PCR-PS-Verts, militante des droits des femmes, est une des personnalités politiques préférées des Réunionnais.
A Saint-Louis, Claude Hoarau (PCR), maire sortant, a remporté le second tour de l’élection municipale partielle avec 52,09% face au candidat d’union de la droite Cyrille Hamilcaro.




France Télécoms : un fusible saute…

5102009

Les réactions suite aux 24 suicides de salariés de France Télécoms ont conduit sa direction à prendre deux décisions : d’abord, le remplacement de Louis-Pierre Wenes, numéro deux du groupe, par Stéphane Richard, désigné il y a quelques mois pour succéder au PDG du groupe Didier Lombard en 2011. Cet ancien directeur de cabinet de la ministre de l’Economie Christine Lagarde est arrivé le 1er septembre à France Télécom est aussi un proche de l’Elysée. Il est également passé chez Veolia et la SNCM. En outre, France Télécom, qui avait annoncé la suspension des mobilités de salariés jusqu’au 31 octobre, va prolonger ce gel des mutations jusqu’à la fin de l’année, comme le souhaitaient les syndicats.




Accidents du travail : une obscénité

2102009

Il y a quelque chose d’obscène dans la mesure annoncée qui vise à taxer les indemnités des accidentés du travail. C’est s’en prendre aux salariés dans leur chair :
- ils ne touchent déjà que 60 % (le premier mois) puis 80 % du salaire journalier de base
- ils sont frappés par les franchises médicales et les déremboursements,
- leur avenir est souvent devenu incertain du fait du handicap qu’ils subissent.
La justice serait au contraire que les accidentés du travail touchent plus que la totalité de leur salaire à titre de réparation.
Ce n’était qu’une frêle compensation de ne pas imposer jusque-là les indemnités journalières : c’était un peu la reconnaissance du préjudice causé. Aujourdhui c’est la double peine : victimes d’un accident du travail, le salarié est de plus pénalisé financièrement par l’Etat.
Taxer les indemnités des accidentés du travail est d’autant plus plus scandaleux que le nombre de ces accidents ne baisse pas, que les suicides à cause du travail, et pas seulement à France télécoms, sont très rarement reconnus légalement comme des accidents. Il y a 2 morts par jour au travail dans le seul secteur privé, 720 150 accidents du travail avec arrêt par an, 46 436 accidents avec incapacité permanente, 37 millions de journées d’indemnisation AT, sans compter les maladies professionnelles largement sous-déclarées.







sectionlocalepslvsr |
ahmed remaoun |
Le blog de Fabrice FRICHET |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LE BLOG EDUCATIF
| ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA