Assaut sanglant d’Israël sur la « flottille de la liberté » pour Gaza

31052010

gaza.jpg
Un véritable acte de piraterie et de terrorisme : le gouvernement israélien a lancé tôt ce matin sa marine de guerre et ses commandos à l’assaut, dans les eaux internationales, des 6 navires de la «flotille de la paix» qui devait porter sa solidarité à la population de Gaza soumise au blocus israélien depuis près de 3 ans, blocus qualifié de «crime de guerre» par la commission du juge Goldstone. Un assaut sanglant : une vingtaine de morts, des dizaines de blessés.
Nicolas Sarkozy a condamné «l’usage disproportionné de la force» et a exigé que «toute la lumière sur cette tragédie soit faite». Plus tôt dans la matinée, le porte-parole de l’UMP, Frédéric Lefebvre, lui, s’était pourtant montré encore plus nuancé. Sur LCI, il avait «regretté» que l’assaut ait causé des morts mai en évoquant des «provocations» de la part de «ceux qui se disent les amis des Palestiniens» ! La France a néanmoins décidé de convoquer l’ambassadeur israélien, comme l’Espagne, la Grèce et la Turquie. La rencontre entre Barack Obama et le chef de l’Etat israélien a été annulée.
Mais la réaction de la France et des pays européens est insuffisante ! Il faut des sanctions contre Israël, des sanctions économiques, des sanctions diplomatiques. Israël vient d’être admis à l’OCDE, cela ressemble à un feu vert pour sa politique. Il faut pouvoir remettre cette adhésion en cause. Et bloquer, voire annuler l’accord d’association qui lie Israël et l’Union européenne [et accorde notamment des tarifs commerciaux préférentiels à Israël dans l'UE]. Car cet accord économique est conditionné au respect des valeurs démocratiques et des droits de l’homme. Et on voit bien, avec ce qui s’est passé ce lundi, qu’Israël ne respecte pas ces principes.
La radio publique israélienne a annoncé, elle, que la censure militaire interdisait la diffusion de toute information sur les morts et les blessés transférés vers des hôpitaux en Israël. 
Au moins 700 personnes de différents pays européens dont des députés européens et la Prix Nobel de la Paix, l’Irlandaise Mairead Corrigan Maguire avaient pris la mer dimanche pour ramener de l’aide humanitaire à Gaza. Les bateaux, chargés de 10.000 tonnes de matériels de construction, de textile ou encore de nourriturre, devaient être acheminés dans la bande de Gaza hier en fin de matinée.
De nombreux rassemblements sont organisés dès ce soir en France (une quarantaine pour ce début de semaine déjà enregistrés) et dans le monde (Suisse, Royaume Uni, Irlande, Belgique, Espagne, Italie, Grèce, Australie, Canada, Turquie, Liban…) pour protester et condamner cette agression.
En Israël, la coalition israélienne contre le siège de Gaza organise une manifestation cet après midi à 16h près du port d’Ashdod. Elle veut exprimer sa solidarité avec la flottille et appelle à la fin du blocus de Gaza et à l’ouverture des portes de Gaza.
En Palestine, le Président Abbas a déclaré 3 jours de deuil national.
Rassemblement mercredi à Limoges
A l’appel de l’association Limousin-Palestine, un rassemblement aura lieu ce mercredi 2 juin à 17 h 30 devant la Préfecture de Limoges. Une entrevue avec Mme le Préfet a été demandée. Dans un communiqué, Limousin Palestine rappelle notamment que « depuis des décennies et malgré l’occupation illégale des Territoires palestiniens, les massacres au Sud-Liban en 2006, à Gaza en 2008-2009, les violations continuelles du droit international ; aucune sanction politique ou économique n’est prise à l’encontre de l’Etat d’Israël. L’accord d’association économique U.E-Israël devrait être interrompu en raison des violations des droits de l’Homme par Israël (article 2 de l’accord). De plus, la récente adhésion de Israël aux Etats membres de l’OCDE a aussi constitué un « permis de tuer » comme le fût le rehaussement de l’accord d’association décidé juste avant les massacres de Gaza.
Nous réclamons avec force au gouvernement français ainsi qu’au parlement européen des sanctions politiques et économiques à l’encontre de l’Etat d’Israël ainsi que l’application des résolutions du rapport Goldstone sur les massacres de Gaza et la création d’une commission d’enquête sur les massacres des militants de la « flotille de la liberté » afin que les crimes de l’Etat d’Israël ne restent pas impunis.
Seule une politique équitable qui considère Israël comme un Etat ayant les mêmes droits et les mêmes devoirs que les autres peut mettre un terme aux massacres, au blocus inacceptable de Gaza, à l’occupation et à la colonisation illégale de la Cisjordanie et ainsi favoriser la paix au Proche-Orient ».
ADS se joint bien évidemment à cet appel.




Retraites : nouvelle mobilisation le 24 juin

31052010

L’intersyndicale CFDT-CGT-FSU-Solidaires-Unsa s’est prononcée aujourd’hui pour nouvelle journée d’action le jeudi 24 juin. Les responsables de l’intersyndicale ont précisé lors d’un point de presse qu’ils décideraient le 14 juin, à l’occasion d’une prochaine réunion, des modalités précises – grèves, manifestations… – de cette nouvelle mobilisation pour les retraites.
Le gouvernement devrait présenter son projet de loi de réforme des retraites autour du 18 juin avant sa présentation au Parlement en septembre.
« On est tout à fait dans la capacité de réussir une nouvelle journée d’action le 24 juin. Il faudra être encore plus nombreux que le 27 mai » (qui a vu environ un million de manifestants), a déclaré à la presse Nadine Prigent, secrétaire confédérale de la CGT.




Statut de la SNCF : Pressions de Bruxelles

31052010

Le secrétariat d’Etat aux Transport a confirmé avoir reçu une demande de la Commission européenne en vue de transformer la compagnie ferroviaire publique en société anonyme mais « le gouvernement n’entend pas modifier le statut d’Epic (Etablissement public à caractère industriel et commercial) de la SNCF », a déclaré cette porte-parole.
Après les exemples d’EDF et de la Poste, et malgré cette déclaration gouvernementale, le risque de privatisation rampante n’est pas levé. Selon les Echos, la Commission européenne va également demander de ramener de 2039 à 2030 la fin du monopole de la SNCF sur les trains de banlieue, ainsi que la fin de celui de la RATP sur le métro et le RER à Paris.




Panazol : ADS appel à voter L. Lafaye au second tour

31052010

Le premier tour de l’élection cantonale partielle de Limoges-Panazol a placé le candidat socialiste Laurent Lafaye en ballotage très favorable avec 45,09 % des suffrages. Ce scrutin a été marqué par une très forte abstention (seul 28,53 % des électeurs se sont déplacés). Malgré cela, candidat communiste Francis Boluda réalise un bon score puisqu’avec 914 voix (20, 25%), il double pratiquement le nombre des suffrages qu’il avait obtenu en 2004. Un gain surtout réalisé sur Panazol où il est maire-adjoint.
Comme elle l’avait indiqué avant le premier tour dans son soutien à Francis Boluda, pour battre la droite, ADS appelle au second tour à voter pour le candidat du PS, arrivé en tête de la gauche.




Sarkozy veut imposer une cure d’austérité

21052010

Comment économiser 100 milliards d’euros d’ici à 2013 pour ramener le déficit public à moins de 3 % en 2013 sans toucher aux privilèges des actionnaires et des plus fortunés ? Nicolas Sarkozy a confirmé sa cure d’austérité et dévoilé le régime auquel la Sécurité sociale et les collectivités locales seront également soumises. Il a ainsi confirmé le gel de 10 % de ses dépenses de fonctionnement et d’intervention (aides à l’emploi, au logement, prestations de solidarité, RSA, APA…) sur trois ans. Le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite sera étendu aux opérateurs de l’État (Météo France, CNRS, Pôle emploi…). Ils devront supprimer 3 000 postes dès 2011, 9 000 d’ici à 2013 et réduire leurs dépenses de 10 % sur trois ans ! Au total, ce sont 100 000 postes supplémentaires qui seront supprimés dans la Fonction Publique.
L’assurance-maladie sera également mise au régime sec : l’objectif national des dépenses (Ondam) sera ramené de 3 % en 2010 à 2,9 % en 2011 et 2,8 % en 2012. Cet objectif devra être tenu malgré le passage de 22 € à 23 € du prix de la consultation d’un médecin généraliste.
Nicolas Sarkozy a aussi annoncé un gel «en valeur» des dotations versées chaque année par l’État aux collectivités locales… alors que les transferts n’ont cessé de croître ainsi que les dettes de l’Etat à l’égard des collectivités territoriales ! Ce sont pourtant les collectivités qui assurent l’essentiel des investissements publics sans pour autant être responsables, comme les chiffres l’attestent, de l’explosion du déficit…
De plus en plus fort, le chef de l’Etat a annoncé son intention de faire inscrire dans la Constitution le principe de l’équilibre budgétaire et que tout gouvernement devra s’engager sur une trajectoire de retour à l’équilibre en début de législature… Alors que c’est sous sa gestion que ce déficit est passé de 3% à 8% en raison notamment des cadeaux fiscaux et autres réductions de charges. A signaler : cet engagement est déjà dans la loi puisqu’il est contenu dans le Traité de Maastricht qui, comme tout traité international, s’impose à notre pays. Jusqu’où va se nicher la com’ élyséenne pour dresser des rideaux de fumée !




Cantonale de Panazol : Précisions de Pierre Allard, Jean-Pierre Drieux et Jean-Claude Fauvet

21052010

Dans une déclaration, Pierre Allard, Jean Pierre Drieux, vice-présidents du Conseil général de la Haute-Vienne, Jean Claude Fauvet, conseiller général de Magnac-Laval, Président de la 1re commission, précisent qu’ils ont « pris connaissance du journal de campagne publié ces jours-ci par Francis Boluda, candidat Front de gauche-NPA à l’élection cantonale partielle de Panazol. Ils ne peuvent pas accepter la remise en cause des axes forts de la politique du Conseil général de la Haute-Vienne confronté à la politique de régression sociale du Gouvernement, axes qu’ils ont approuvés par leurs votes ainsi que l’ensemble des membres du groupe Communistes-ADS du Conseil général.
Respectueux de leurs engagements et de leurs votes, ils regrettent cette surenchère inutile, et précisent qu’ils ne participeront en rien à la campagne de Francis Boluda ».
Rappelons qu’ADS a publié une déclaration le 18 mai précisant notamment qu’au delà « des différences, parfois des divergences, entre ADS et le PCF, ADS apprécie le travail commun engagé par nos deux formations depuis 1992 au Conseil général et qui se concrétise par un seul groupe communiste-ADS fort de 9 élus et notre participation à l’exécutif. Ce travail a permis de notables avancées même si elles se heurtent aujourd’hui aux désengagements de l’Etat et aux funestes projets de «réforme» des collectivités territoriales, auxquels nous voulons faire échec ».
La déclaration précise que comme en 1998 et 2004, « dans les conditions de ce scrutin, ADS a décidé d’apporter son soutien à Francis Boluda »et que « dans l’hypothèse d’un second tour, ADS appellera à battre la droite et à voter pour le candidat de gauche le mieux placé”.




Journée d’action du 27 mai : les appels se multiplient

20052010

Une forte mobilisation s’annonce pour la journée d’action interprofessionnelle du 27 mai sur l’emploi, les salaires et les retraites décidée par cinq organisations syndicales (CGT, CFDT, FSU, Solidaires et Unsa). La CFTC a décidé de s’y joindre. Les syndicats cheminots CGT, Unsa et Sud-Rail viennent de déposer un préavis de grève pour le 27 mai. Préavis de grève déposé également par la CGT de la RATP ainsi que par les principaux syndicats de l’enseignement supérieur et de la recherche et l’UNEF.
« Dans le contexte de la crise mondiale, et du chantage organisé en Europe par les marchés financiers contre les Etats, la situation économique et sociale se dégrade rapidement avec une augmentation du chômage et de la précarité, des difficultés de pouvoir d’achat, une aggravation des conditions de travail et de nombreux cas de souffrance au travail pour les salariés tant dans le public que dans le privé », déclarent les syndicats FSU, CGT, UNSA, CFTC et Solidaires de l’enseignement supérieur et de la recherche, ainsi que le syndicat étudiant UNEF, dans un communiqué commun.
Les syndicats de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) ont annoncé qu’une journée « caisses mortes » aurait lieu le 27 mai, à l’occasion de la journée d’action nationale intersyndicale.
FO manquera à l’appel, la centrale de Jean-Claude Mailly ayant déjà indiqué qu’elle préférait appeler à une journée de grève, le 15 juin… Bernard Thibault a toutefois indiqué au «Monde» vouloir «essayer de convaincre [ses] amis de Force ouvrière qu’il ne serait pas très efficace d’attendre le 15 juin pour réagir».




Taxe sur transactions financières: associations et syndicats lancent une pétition

19052010

Plusieurs associations et syndicats français, dont la CGT et la CFDT, ont lancé une pétition pour réclamer l’instauration d’une taxe sur les transactions financières à l’échelle mondiale au bénéfice d’actions contre la pauvreté, les pandémies et le changement climatique.
Figurent également parmi les initiateurs de la pétition l’association altermondialiste Attac, l’organisation non gouvernementale Oxfam France, le principal syndicat de la fonction publique FSU et l’organisation de défense de l’environnement WWF.
Les auteurs estiment que « même à un faible taux, la taxation de ces transactions dégagerait chaque année des centaines de milliards de revenus à redistribuer et contribuerait à dissuader les comportements les plus spéculatifs », selon un communiqué publié mardi.
Le texte de la pétition est en ligne sur les sites respectifs des associations et syndicats signataires, ainsi que sur le site www.makefinancework.org/?lang=fr/.
Cet appel est lancé en amont du prochain sommet du G20, qui aura lieu les 26 et 27 juin à Toronto au Canada.




Manifeste pour des états généraux de la gauche

19052010

La gauche et les écologistes « doivent non seulement préparer l’alternance, mais aussi proposer une véritable alternative. Pour cela, deux exigences s’imposent à eux : celle du rassemblement de l’ensemble des forces de gauche et écologistes, sans lequel aucune victoire électorale n’est possible, celle de la formulation d’une véritable alternative de pensée et de gouvernement ». Tel est le sens de l’appel pour des états généraux de la gauche lancé par vingt personnalités issues des différentes composantes de la gauche. Lire la suite… »




Cantonale de Panazol : ADS soutient Francis Boluda

18052010

« Au delà des différences, parfois des divergences, entre ADS et le PCF », ADS déclare dans un communiqué apprécier « le travail commun engagé par nos deux formations depuis 1992 au Conseil général et qui se concrétise par un seul groupe communiste-ADS fort de 9 élus et notre participation à l’exécutif. Ce travail a permis de notables avancées même si elles se heurtent aujourd’hui aux désengagements de l’Etat et aux funestes projets de «réforme» des collectivités territoriales, auxquels nous voulons faire échec.
Dans les conditions de ce scrutin, ADS a décidé d’apporter son soutien à Francis Boluda, adjoint au maire de Panazol, candidat du PCF à l’élection cantonale partielle dont le 1er tour aura lieu le 30 mai. ADS avait déjà soutenu Francis Boluda en 1998 et en 2004.
Dans l’hypothèse d’un second tour, ADS appellera à battre la droite et à voter pour le candidat de gauche le mieux placé ».







sectionlocalepslvsr |
ahmed remaoun |
Le blog de Fabrice FRICHET |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LE BLOG EDUCATIF
| ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA