• Accueil
  • > Actu
  • > Sarkozy veut imposer une cure d’austérité

Sarkozy veut imposer une cure d’austérité

21 05 2010

Comment économiser 100 milliards d’euros d’ici à 2013 pour ramener le déficit public à moins de 3 % en 2013 sans toucher aux privilèges des actionnaires et des plus fortunés ? Nicolas Sarkozy a confirmé sa cure d’austérité et dévoilé le régime auquel la Sécurité sociale et les collectivités locales seront également soumises. Il a ainsi confirmé le gel de 10 % de ses dépenses de fonctionnement et d’intervention (aides à l’emploi, au logement, prestations de solidarité, RSA, APA…) sur trois ans. Le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite sera étendu aux opérateurs de l’État (Météo France, CNRS, Pôle emploi…). Ils devront supprimer 3 000 postes dès 2011, 9 000 d’ici à 2013 et réduire leurs dépenses de 10 % sur trois ans ! Au total, ce sont 100 000 postes supplémentaires qui seront supprimés dans la Fonction Publique.
L’assurance-maladie sera également mise au régime sec : l’objectif national des dépenses (Ondam) sera ramené de 3 % en 2010 à 2,9 % en 2011 et 2,8 % en 2012. Cet objectif devra être tenu malgré le passage de 22 € à 23 € du prix de la consultation d’un médecin généraliste.
Nicolas Sarkozy a aussi annoncé un gel «en valeur» des dotations versées chaque année par l’État aux collectivités locales… alors que les transferts n’ont cessé de croître ainsi que les dettes de l’Etat à l’égard des collectivités territoriales ! Ce sont pourtant les collectivités qui assurent l’essentiel des investissements publics sans pour autant être responsables, comme les chiffres l’attestent, de l’explosion du déficit…
De plus en plus fort, le chef de l’Etat a annoncé son intention de faire inscrire dans la Constitution le principe de l’équilibre budgétaire et que tout gouvernement devra s’engager sur une trajectoire de retour à l’équilibre en début de législature… Alors que c’est sous sa gestion que ce déficit est passé de 3% à 8% en raison notamment des cadeaux fiscaux et autres réductions de charges. A signaler : cet engagement est déjà dans la loi puisqu’il est contenu dans le Traité de Maastricht qui, comme tout traité international, s’impose à notre pays. Jusqu’où va se nicher la com’ élyséenne pour dresser des rideaux de fumée !


Actions

Informations



Laisser un commentaire




sectionlocalepslvsr |
ahmed remaoun |
Le blog de Fabrice FRICHET |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | LE BLOG EDUCATIF
| ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA