• Accueil
  • > Archives pour décembre 2010

ADS et les cantonales 2011 : la gauche de transformation sociale doit pouvoir se retrouver

21122010

Après la réunion de son collectif de direction et son assemblée générale, ADS a déterminé sa position pour les prochaines élections cantonales, en particulier pour la Haute-Vienne. En voici la teneur :

« Depuis sa création, Alternative Démocratie Socialisme (ADS) s’est toujours prononcé pour l’union et le rassemblement des forces de gauche pour créer les conditions d’un véritable changement de société. A tous les échelons des collectivités, nous avons souhaité prendre nos responsabilités dans leurs gestions pour favoriser, là aussi, à la mesure de nos moyens, la mise en place de politiques de gauche. C’est ainsi que nous participons à l’exécutif du Conseil général de la Haute-Vienne aux côtés du PCF avec lequel des candidatures communes ont toujours été la règle, les élus des deux formations constituant depuis 1992 un groupe commun.

Depuis 18 ans, le groupe communiste ADS, composé aujourd’hui de 9 élus, a contribué, à sa mesure, et dans le champ des compétences reconnues aux départements à ce que la Haute-Vienne soit gérée à gauche. Ils ont été porteurs des revendications et des besoins du monde du travail et de la population haut-viennoise.

Oui, la Haute-Vienne est à gauche même si nous avons des différences et des divergences avec le PS, et même s’il reste beaucoup à faire.

Par ailleurs, malgré les convergences et les combats communs partagés avec les organisations composant «Haute-Vienne Terre de gauche» (PCF – PG – NPA – Alternatifs), ADS ne s’inscrit pas dans la charte et le programme qu’elles proposent. Ce texte remet en cause, entre autres, et sur divers points, le programme sur lequel les conseillers généraux du groupe communiste ADS ont été élus ainsi que leur bilan.

Pour autant notre volonté est de nous retrouver ensemble sous la forme la plus appropriée lors des prochaines élections cantonales en mettant en avant tout ce qui peut nous unir.

C’est pourquoi ADS se prononce pour un soutien réciproque des candidatures émanant de la gauche de transformation sociale et écologique au premier tour dans tous les cantons. Pour le second tour, nous appellerons à voter pour le candidat de gauche arrivé en tête. Nous nous prononçons également pour la poursuite du travail engagé au sein de l’exécutif départemental dans le cadre de la majorité de gauche.

Ce scrutin cantonal de 2011 présente des enjeux locaux. Il aura également une signification politique nationale à un an des élections présidentielles et législatives, mais aussi au regard du mouvement de lutte sur la question des retraites.

Nous appelons d’ores et déjà à la mobilisation de toutes et tous pour confirmer et conforter nos positions en Haute-Vienne, pour sanctionner Sarkozy et battre la droite ; pour rééquilibrer la gauche, pour faire progresser la nécessité d’une autre politique pour la France, rompant avec le libéralisme et le productivisme, une politique de justice, de transformation sociale, écologique et démocratique. »




Bobigny : Hortefeux récidive

13122010

La justice serait-elle un sujet de frictions au sein du gouvernement ? Dimanche, le ministre de la Justice, Michel Mercier est monté de façon mesurée au créneau pour défendre les magistrats du tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis) dans l’affaire des policiers condamnés à des peines de prison. «La justice a fonctionné, la procédure suit son cours, a déclaré le garde des Sceaux dans les colonnes du Parisien, avant de recadrer son collègue de l’Intérieur : «Je rappelle simplement que lui n’est pas ministre de la Justice, mais qu’il est chargé des policiers»

Des peines de six mois à un an de prison ferme avaient été prononcés, vendredi, par le tribunal correctionnel de Bobigny contre des policiers accusés de violences et de fausses accusations, Brice Hortefeux avait qualifié le jugement de disproportionné. «Ces propos, je les confirme, je les revendique et je les assume», a répété sur iTélé dimanche soir le ministre de l’Intérieur habitué à s’affranchir du principe de séparation entre l’exécutif et la justice…




Corbeil-Essonnes : le « poulain » de Dassault l’emporte encore…

13122010

Le maire UMP sortant de Corbeil-Essonnes, Jean-Pierre Bechter, a été réélu hier avec 53,71% des voix face au conseiller général PCF Bruno Piriou (46,29%) qui conduisait la liste de gauche unie. C’est la troisième fois en moins de trois ans que les électeurs de Corbeil votaient pour désigner leur maire.

Le taux de participation s’est élevé à 46,92%, en légère hausse par rapport au premier tour (42,42%).

Jean-Pierre Bechter avait été invalidé pour avoir mentionné sur les bulletins de vote en 2009 sa fonction de «secrétaire général de la Fondation Serge-Dassault». Il n’avait eu alors que 27 voix d’avance. Le sénateur avait, lui, vu sa réélection de 2008 annulée par le Conseil d’Etat pour «dons d’argent» durant la campagne. Cette fois, le sénateur figurait en 43e position sur la liste menée par son bras droit.

Ce mauvais résultat enregistré à Corbeil-Essonnes intervient alors qu’un nouveau sondage (IFOP pour Paris Match) semble indiquer que les Français restent majoritairement convaincus que la gauche ne ferait pas mieux que la droite si elle revenait au pouvoir. Si 42% des sondés juge la gauche crédible (+5% par rapport à mai dernier), 58% continuent à ne pas placer leurs espoirs à gauche. Ils sont même 30% à estimer qu’elle ne ferait «certainement pas» mieux…

Du pain sur la planche, donc !







sectionlocalepslvsr |
ahmed remaoun |
Le blog de Fabrice FRICHET |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LE BLOG EDUCATIF
| ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA