• Accueil
  • > Archives pour juillet 2011

Chômage : en réalité, autour de 5 millions !

28072011

Le nombre de demandeurs d’emploi sans activité en France métropolitaine a bondi de 1,3% en juin par rapport à mai, à 2,720 millions (+ 34 500), pour son deuxième mois consécutif de hausse, selon les chiffres du ministère de l’Emploi. Le total des personnes en quête d’emploi, y compris celles exerçant une activité réduite, a également augmenté, de 0,6%, pour atteindre 4 103 700. En comptant les départements d’outremer, 4 368 200 personnes étaient inscrites à Pôle emploi fin juin et tenues de faire des actes positifs de recherche d’emploi.

Ces quelques chiffres sont insuffisants pour cerner la dimension réelle du chômage. En effet, si l’on compte l’ensemble des catégories A, B, C, D et E, on atteint (DOM et TOM compris) un total de près de 5 millions, très exactement 4 819 700 demandeurs d’emplois «officiels», en hausse de 3,3 % sur un an. Ne sont pas compris dans ce chiffres, près de 1,2 millions de bénéficiaires du RSA (sur 1,85 millions) qui ne sont pas inscrits à Pôle Emploi. Non comptabilisés également les personnes en AAH ou sous pension d’invalidité.

A noter également, la hausse du chômage de longue durée (plus d’un an) : + 29, 5% en un an ; celle du chômage de très longue durée (plus de 3 ans) : + 18,8 % en un an.

Enfin, n’oublions pas que plus de 42 % des demandeurs d’emploi inscrits ne sont pas indemnisés, ni par les Assedics, ni par la solidarité nationale (RSA ou ASS)… sans compter les chômeurs non inscrits à Pôle Emploi qui ne sont pas indemnisés non plus.




Patrick Braouzec : « Il n’y a pas d’homme providentiel »

27072011

Patrick Braouzec a quitté le PCF il y a tout juste un an tout en restant député apparenté  de Seine-Saint-Denis. Il vient de donner une interview à la revue Regards dans laquelle, à propos des prochaines élections présidentielles, il déclare notamment que « cela fera du bien à la gauche de divorcer d’avec le fantasme de l’homme providentiel qui rencontre le peuple. Le centre, c’est le projet, pas l’homme ».

Pour lire cet interview, cliquer ici.




Israël commet un nouvel acte piraterie

20072011

Une fois de plus, le gouvernement israélien a commis un acte de piraterie en arraisonnant un bateau, Dignité-Al-Karama, sur lequel se trouvait 16 passagers de 6 nationalités différentes, non violents. Leur seul tort était de se diriger vers Gaza pour apporter la solidarité internationale contre le blocus. Le déploiement de commandos militaires israéliens pour arraisonner ce petit bateau, véritable petit Poucet citoyen, montre clairement la logique militaire de la politique israélienne qui ne parle que le langage de la force ! Les quinze passagers étrangers appréhendés ont été interrogés par les services de renseignement israéliens. Ils doivent prendre place à bord de vols en partance cet après-midi pour Athènes, Paris, Toronto et Stockholm. L’arrivée des onze Français est annoncée pour ce soir 19h10 à Roissy. Un point presse est prévu.




Gaza : Le Dignité Al-Kamara encerclé par la marine israélienne

19072011

Depuis 9h15 ce matin la communication est coupée à bord du bateau français Dignité Al Karama, seul bateau de la «Flotille de la liberté» ayant réussi à être passé entre les mailles du filet grec. Parti de Corse le 25 juin dernier, le Dignité Al Karama se dirigeait vers Gaza avec 16 passagers, de 6 nationalités, non armés et non violents.

Depuis 8 h30 (heure de Paris) plusieurs bateaux militaires israéliens entouraient le Dignité Al Karama, alors que celui ci se situait dans les eaux internationales à 40 miles de Gaza. 45 minutes plus tard, l’ensemble des communications étaient coupées. Pour l’association France Palestine Solidarité (dont le Président Jean-Claude Lefort est à bord), il s’agit d’ un acte de «censure militaire qui montre la logique choisie et viole la liberté de communication et d’information ».

Ce «petit poucet» de la Flottille «ne constitue en aucune façon une menace, poursuit l’AFPS. Nous rappelons que notre démarche a pour but de briser le blocus de Gaza et de faire respecter le droit international. Au gouvernement français, nous demandons de prendre ses responsabilités, de protéger les passagers et d’appeler Israël à ne pas recourir à la violence. Dans l’impossibilité de les contacter, nous demandons au gouvernement l’envoi de radars pour localiser le bateau. Les biens et les personnes doivent pouvoir arriver librement et durablement dans la bande de Gaza sans autorisation israélienne, que ce soit par la mer ou par la terre et les airs. Le bateau Dignité-Al Karama et ses passagers doivent être libre d’aller à Gaza».

A bord du bateau : Stéphane Corriveau (coordinateur du «Tahrir», bateau canadien pour Gaza), Ayyache Derraji (Journaliste-Al Jazeera), Dror Feiler (Campagne Ship to Gaza-Sweden et président des Juifs européens pour la Paix, musicien), Hilaire Folacci (Marin), Jérôme Gleizes (Membre du bureau exécutif d’Europe Ecologie Les Verts, professeur), Stéphane Guida (Cameraman-Al Jazeera), Amira Hass (Journaliste israélienne-Haaretz), Jacqueline Le Corre (Collectif 14 de soutien au peuple palestinien et Parti communiste français, médecin), Jean Claude Lefort (Député honoraire, Président de l’AFPS), Jo Leguen (Navigateur), Claude Léostic (Porte parole de la campagne Un bateau français pour Gaza et vice présidente de l’Association France Palestine Solidarité), Yamin Makri (Collectif 69 de soutien au peuple palestinien, éditeur), Oumayya Naoufel Seddik (Fédération des tunisiens pour une citoyenneté des deux rives, politologue), Vangelis Pissias (Campagne Ship to Gaza-Greece, professeur), Thomas Sommer –Houdeville (Porte parole de la campagne Un bateau français pour Gaza et membre de la Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien, chercheur associé à l’Institut français du Proche-Orient), et Yannick Voisin (Marin).




Affaire DSK : nouveau coup de théâtre

1072011

Nafissatou Diallo a-t-elle menti au point que sa crédibilité soit mise en doute ? DSK sera-t-il totalement libre dès ce soir ? Les accusations à l’encontre de Dominique Strauss-Kahn seraient sur le point de s’effondrer, affirme en effet le New York Times. Citant deux enquêteurs non identifiés, le quotidien américain écrit que le bureau du procureur met en doute la crédibilité de la femme de chambre guinéenne de l’hôtel Sofitel. Depuis tôt ce matin, on assiste donc à un nouveau «cataclysme» (sic) médiatique avec un déferlement de supputations évoquant un éventuel retour de DSK en France, la relance des primaires du PS et même la remise en cause de la nomination de Christine Lagarde à la direction du FMI ! Mais peut-être n’est-ce pas le dernier épisode… En attendant, la règle devrait être de respecter la présomption d’innocence à l’égard d’un présumé coupable peut-être au moins partiellement innocent et d’une présumée victime peut-être au moins partiellement coupable de quelques mensonges…

« Les enquêteurs ont découvert des failles importantes dans la crédibilité de la femme de chambre », écrit le New York Times. « C’est un bazar, un bazar des deux côtés », ajoute une des sources citées par le quotidien. La femme de chambre du Sofitel aurait menti à plusieurs reprises depuis son agression présumée le 14 mai, non pas sur les accusations de viol mais sur son passé. Les analyses ADN auraient révélé qu’il y a bel et bien eu relation sexuelle entre la plaignante et l’ex-directeur général du Fonds monétaire international (FMI). « Il est clair qu’il y a eu une relation sexuelle ce jour-là, mais qui sait ce qu’il s’est vraiment passé ? », s’interroge un enquêteur interrogé par le journal new-yorkais.

Une audience portant sur les conditions d’assignation à résidence de DSK est prévue aujourd’hui à 17 h 30 heure française.

Selon les deux enquêteurs cités par le journal, Mme Diallo aurait eu une conversation avec un détenu le lendemain de sa rencontre avec DSK. Elle lui aurait alors demandé si elle avait un intérêt financier à maintenir les accusations contre ce dernier. Or, le profil de ce prisonnier est important : incarcéré pour possession de 180 kg kilos de marijuana, il fait partie d’un groupe de personnes qui aurait fait plusieurs transferts d’argent sur le compte de la femme de chambre pour un total de 100 000 dollars ces deux dernières années.

A cela, Nafissatou Diallo aurait répondu qu’elle n’était pas au courant.

Elle aurait également dit qu’elle avait été violée dans le passé, et subi des mutilations génitales, en précisant que c’était écrit dans sa demande d’asile. Or ces éléments n’y figureraient pas. A suivre…







sectionlocalepslvsr |
ahmed remaoun |
Le blog de Fabrice FRICHET |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LE BLOG EDUCATIF
| ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA