Affaire Bettecourt : des témoins qui n’osent plus parler ?

31082011

Une ex-infirmière de Liliane Bettencourt, « H.Y », dément dans Marianne avoir parlé à la juge IsabellePrevost-Desprez et à sa greffière de la remise de sommes d’argent à Nicolas Sarkozy au domicile de la milliardaire. Pourtant, dans un livre signé de deux journalistes du « Monde », Gérard Davet et Fabrice Lhomme, la magistrate assure qu’à l’issue de son audition en juillet 2010, l’employée de Liliane Bettencourt aurait affirmée à sa greffière : « J’ai vu des remises d’espèces à Sarkozy, mais je ne pouvais pas le dire sur procès-verbal ».

Si l’infirmière contredit la version de la juge, « HY » affirme en revanche avoir fait l’objet de menaces : « J’ai reçu des des menaces de mort. On m’a fait savoir qu’à cause de mon témoignage dans l’affaire Banier-Bettencourt, on allait retrouver mon corps dans la Seine », déclare l’infirmière, qui précise qu’aucun avocat n’avait alors « accepté de s’occuper d’elle ».

Dans son récit aux journalistes du « Monde », la juge précise que l’infirmière, non désignée nominativement, refusait d’être citée dans les PV. D’autres témoins ont parlé à la magistrate, ou à sa greffière, sur le ton de la confidence, une attitude laissant présager qu’ils démentiraient les propos hors PV.

La juge ne pouvait pas enquêter sur la véracité de plusieurs affirmations dont elle a eu connaissance pour deux raisons : certains propos dépassaient le cadre de son supplément d’information, à savoir l’abus de faiblesse, et des témoins ayant précisé qu’ils s’exprimaient en « off », leurs dires ne pouvaient figurer au dossier. Restait la possibilité de transmettre ces éléments au Parquet avec lequel la magistrate était notoirement en conflit. Isabelle Prevost Desprez n’a pas eu le temps de vérifier plus avant les dépositions ou les confidences hors PV, puisqu’elle a été dessaisie de l’affaire peu de temps après avoir été autorisée à enquêter par la Cour d’appel de Versailles.

L’Elysée a démenti les propos de la juge rapportés par les deux journalistes, dénonçant « des allégations scandaleuses, infondées et mensongères »…




La pauvreté se porte bien : Plus de 8 millions !

30082011

Vous avez dit «crise» ? Elle a surtout affecté les plus modestes : la France métropolitaine comptait 8,2 millions de pauvres en 2009, contre 7,8 millions l’année précédente, selon une étude de l’Insee publiée aujourd’hui. Quel serait ce chiffre si l’on incluait les DOM-TOM !

En 2009, 13,5% de la population étaient considérés comme pauvres, c’est-à-dire vivant avec moins de 954 euros par mois, contre 13% en 2008, détaille l’Institut de la statistique dans l’étude « Niveaux de vie en 2009″. 2009 est « vraiment la première année pleine où se ressentent les effets de la crise » amorcée en 2008, a commenté auprès de l’AFP Jean-Louis Lhéritier, chef du département « Ressources et conditions de vie des ménages » à l’Insee. Pourtant, « malgré la crise, l’évolution du niveau de vie médian est restée positive », a-t-il souligné… La moitié des Français «vivait» en effet avec moins de 19 080 euros brut par an (soit avec moins de 1 200 euros net par mois), en «hausse» de 0,4% par rapport à 2008 soit quelques 5 euros nets de plus par mois !

«Si la crise a touché tous les ménages, elle a davantage affecté les plus modestes », a souligné M. Lhéritier, ce qui évidemment creuse encore les inégalités. Outre l’augmentation du nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté, l’Insee note que « le niveau de vie des 10% des personnes les plus modestes est inférieur à 10 410 euros annuels, en baisse de 1,1% par rapport à 2008″. Pire, « alors que l’évolution moyenne annuelle relevée entre 2005 et 2008 pour chacun des quatre premiers déciles était d’environ +2%, la tendance s’inverse entre 2008 et 2009 : en euros constants, les quatre premiers déciles diminuent », poursuit l’étude. Qui plus est, les personnes pauvres le sont encore plus qu’en 2008 : l’intensité de la pauvreté (l’écart entre le niveau de vie médian des personnes pauvres et le seuil de pauvreté) passe de 18,5 à 19%, note encore l’Insee.

A l’autre bout de l’échelle, « les déciles de niveau de vie supérieurs augmentent » et le niveau de vie des 10% les plus aisés est supérieur à 35 840 euros annuels, soit 0,7% de plus qu’en 2008… sachant que cette hausse, même minime, s’applique sur des sommes bien supérieurs…

Sans grande surprise, les chômeurs, plus nombreux du fait de la crise, ont grossi dans les rangs des plus modestes : ils représentent 9,8% des personnes appartenant aux deux premiers déciles contre 8,5% en 2008. Enfin, le niveau de vie médian des retraités augmente de 1,3% à 19 030 euros annuels et leur taux de pauvreté est stable, à 9,9%. Merci pour eux ! Gageons qu’avec la nouvelle loi sur les retraites, cette stabilité fera place à un accroissement de la pauvreté chez les retraités…




L’austérité et la rigueur du plan Fillon : les plus riches n’en acquitteront que 10%…

24082011

Gel supplémentaire de 1 milliard d’euros des dotations aux collectivités locales, taxation très symbolique et même leurre (et temporaire !) des hauts revenus, modification de l’impôt sur les plus-values immobilières, augmentation des prix du tabac, de l’alcool et des boissons avec sucre rajouté, coup de rabot supplémentaire sur les niches fiscales… François Fillon a dévoilé aujourd’hui les différentes mesures du plan d’austérité pour les deux années à venir. Objectif : réaliser 1 milliard d’euros d’économie dès cette année et 11 milliards en 2012.

La taxation des «ultra-riches» sera donc de 3% à partir de 500 000 euros de revenu annuel. Pour ces privilégiés qui gagnent ainsi au moins 40 000 euros par mois, l’impôt supplémentaire se montera à… 1 500 € sur l’année. Mais la plus lucrative des mesures annoncée sera la modification des règles de taxation des plus values immobilières (hors résidence principale) et cela touchera plus de monde: près de 2,2 milliards de revenus supplémentaires attendus en 2012.

Rapide calcul de La Tribune pour un propriétaire détenant un bien (hors résidence principale) depuis 15 ans, qu’il a acheté l’équivalent de 100 000 euros et qui vaut aujourd’hui 200 000 euros. S’il a signé son compromis (ou promesse) de vente le 23 août ou même ce mercredi, il ne paiera aucun impôt sur la plus-value. S’il signe le compromis à partir de demain (jeudi 25 août), il devra s’acquitter de 24 245 euros d’impôts.

M. Fillon a annoncé un « relèvement, de 12,3 % à 13,5 %, des prélèvements sociaux des revenus du capital, toujours dans un souci de rapprochement de la taxation des revenus du travail et de ceux du capital », a-t-il dit. Ce relèvement reste néanmoins très éloigné du niveau de taxation des revenus du travail (en moyenne 42 %)
Les premières mesures anti-déficit, applicables dès cette année, seront adoptées par le Parlement lors de la session extraordinaire convoquée le 6 septembre pour examiner le nouveau plan européen d’aide à la Grèce.
François Fillon a révisé à la baisse les prévisions de la croissance en 2011 (1,75% contre 2%) et 2012 (1,75% contre 2,2%), montrant ainsi que rien n’est prévu pour soutenir la croissance et l’emploi…
Pour Marie-George Buffet (PCF), «les remèdes proposés par Nicolas Sarkozy et son Premier ministre ne risquent pas de guérir la France des maux dont elle souffre, au contraire. Ce qui creuse la tombe de l’économie française, c’est le diktat des marchés financiers! Or, les solutions préconisées ne peuvent que les réjouir».

Pour Jean-Luc Mélanchon, le candidat du Front de gauche à la présidentielle, «la politique d’austérité qui vient d’être décrétée, étranglant le budget de l’Etat et des collectivités territoriales» est «un contre-sens dramatique». Selon lui, cette cure d’austérité «creusera les inégalités sociales». Ainsi, déplore-t-il, «sur onze milliards de coupes claires définitives, les riches ne donneront que moins de 10% et encore à titre provisoire. Les riches ne paient que pour un temps et les autres pour toujours. Rien sur les banques rien, sur les superprofits des très grands groupes»Eva Joly, candidate d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV) à la présidentielle, déplore les mesures «cosmétiques» annoncées par François Fillon face à la crise, le jugeant «prisonnier du court terme et de ses arrières pensées électorales».
Benoît Hamon, porte-parole du Parti socialiste, regrette le «cynisme» de ces mesures, estimant que la France a «officiellement plongé dans l’austérité». «Le seuil de tolérance des Français aux orientations et au cynisme du gouvernement va être franchi à la lecture des mesures proposées», précise-t-il. « Le vrai bilan de ce gouvernement, c’est 0 % de croissance et 4 millions de chômeurs. Et parmi les mesures qu’il propose, la taxe sur les hauts revenus est emblématique de son cynisme puisqu’elle ne rapportera à l’Etat que 200 millions d’euros en 2012, quand le chèque fait aux plus riches » avec la réforme de l’impôt sur la fortune « est de 1,8 milliards d’euros », a-t-il poursuivi.
François Bayrou dénonce également un plan de «rustines». «Au lieu d’avoir un grand plan cohérent et ambitieux, compréhensible par tous les Français», la présentation des mesures «était faite pour que le citoyen n’y comprenne rien, même le citoyen le plus averti» juge le président du Modem.
Pour Michel Sapin, député PS et ancien ministre de l’Economie, «François Fillon fait le constat d’échec de sa politique budgétaire et reconnaît deux graves erreurs : la politique fiscale et la politique en faveur des heures supplémentaires puisqu’il se sent obligé d’écorner cette politique.(…) La plupart des mesures seront payées par M. et Mme Tout le monde. L’augmentation des taxes est tout de suite et payé par tout le monde.»
Le numéro deux de la CFDT Marcel Grignard a estimé que le plan du gouvernement était «déséquilibré» et «pas à la hauteur des enjeux», risquant notamment de provoquer «une aggravation du chômage».




La tête de Kadhafi mise à prix…

24082011

Les rebelles libyens ont donc pris mardi le contrôle du QG de Mouammar Kadhafi à Tripoli mais le dirigeant libyen, dont la tête a été mise à prix 2 millions de dollars, mort ou vif, par des hommes d’affaires, reste introuvable. Il a affirmé s’être retiré «pour des raisons tactiques». Dans un message audio diffusé ce mercredi matin, il appelle les habitants à «nettoyer Tripoli des rats», en référence aux rebelles, et raconte qu’il s’est baladé dans les rues de Tripoli, «incognito».

«Le territoire libyen est à 90% ou 95% sous le contrôle de la rébellion», affirme un porte-parole militaire de la rébellion libyenne sur la chaîne de télévision Al-Jazira. Le «Conseil national de transition» soutient l’initiative de la prime à la capture de Kadhafi et annonce qu’il amnistiera «quiconque tue ou capture Kadhafi». Les insurgés feraient face à une résistance inattendue des forces loyalistes à Ben Jawad (est). Les forces pro-Kadhafi ont mis en place tout un système de lignes de défense pour barrer l’accès à Syrte, la ville d’origine de Mouammar Kadhafi.




DSK de retour prochainement en France ?

24082011

Les charges au pénal contre Dominique Strauss-Kahn ayant été officiellement abandonnées hier, l’ex-Directeur du FMI va pouvoir quitter les Etats-Unis et le procès civil reste la seule option judiciaire américaine pour Nafissatou Diallo. Contrairement au pénal, l’unanimité du jury n’est pas nécessaire pour l’obtention de la condamnation de l’accusé. Par ailleurs, une plainte a été déposée en France contre un adjoint au maire de Sarcelles pour subornation de témoin. L’avocat français de Nafissatou Diallo, Me Thibault de Montbrial, estime que l’élu aurait tenté de dissuader une femme de témoigner en lui proposant de l’argent. Dans son rapport, le procureur Cyrus Vance Jr. avait notamment expliqué que des éléments matériels prouvaient que Nafissatou Diallo avait eu « une relation sexuelle précipitée » avec l’ancien patron du FMI, mais qu’il n’était pas possible de certifier qu’elle lui avait été imposée.




DSK : « Un acte irréfléchi… de six minutes sans doute »…

21082011

Dominique Strauss-Kahn ne veut pas se réjouir trop vite, ni se projeter dans l’avenir tant que la justice n’aura pas tranché, estime l’ancien journaliste et biographe de DSK, l’écrivain Michel Taubmann (ancien journaliste à France Bleu Limousin et récemment devenu consultatnt sur la chaîne américaine NBC), qui a rencontré l’ex-directeur général du FMI samedi soir. Les procureurs chargés de l’affaire ont en effet demandé à rencontrer ce lundi après-midi Nafissatou Diallo, laissant présager, selon certaines sources, un abandon des poursuites ou au moins de certains chefs d’inculpation.

Michel Taubmann, dont les propos sont rapportés par France Soir, se dit persuadé, à la suite de son enquête, que l’ex-directeur général du FMI a eu « une relation consentie avec cette femme de chambre, une relation qui n’a duré que quelques minutes, six minutes sans doute ». « Il a commis un acte irréfléchi alors qu’il savait qu’on cherchait à le piéger. Mais cela n’a rien à voir avec ce qu’on lui reproche. Beaucoup d’hommes auraient sans doute agi comme lui, j’en suis certain », affirme-t-il…

Interrogé sur «l’absence de mesure de Dominique Strauss-Kahn dans sa vie privée», l’écrivain répond: « DSK, qui a toujours été très sérieux dans ses responsabilités politiques, est quelqu’un d’extrêmement léger, parfois dans sa vie privée. »…




Palestine-Gaza : les raids israéliens s’intensifient

21082011

Depuis, tirs de roquettes et représailles se sont multipliées. Le Hamas toutefois n’a pas décrété la rupture du cesez-le-feu observé depuis des mois. Israël a repris ce dimanche ses raids aériens sur Gaza, d’où sont tirés des roquettes. La confrontation s’intensifie depuis jeudi dernier, sur fond de crise diplomatique entre l’Etat hébreu et l’Egypte. Le risque d’escalade inquiète le Quartette pour le Proche-Orient, qui comprend les Etats-Unis, la Russie, l’Union européenne et les Nations unies. Il a appelé les acteurs régionaux à la « retenue ». De son côté la Ligue arabe condamne les raids israéliens sur Gaza. Dans un communiqué, elle « demande à la communauté internationale de faire pression sur les autorités de l’occupation israélienne pour mettre immédiatement fin à cette agression brutale ». Ces événements interviennent curieusement à quelques semaines de l’assemblée générale de l’ONU où la question de l’admission pleine et entière de la Palestine devait être examinée…

A l’origine, une triple attaque jeudi au nord d’Eilat. Un autobus israélien a d’abord été mitraillé près de la frontière avec l’Egypte. Puis un véhicule militaire venu sur les lieux a été la cible d’un engin piégé. Enfin, lors d’un troisième incident, une voiture privée a été attaquée près de la frontière avec la Jordanie.  Triple attaque coordonnée, mais par qui ? Le Hamas comme les groupes radicaux palestiniens nient toute implication. Déclenchées aussitôt, les frappes de représailles de l’armée israélienne ont fait 15 morts et 47 blessés jeudi. L’armée israélienne a aussi procédé à un vaste coup de filet contre les militants du Hamas dans le sud de la Cisjordanie.




Marseille : troisième préfet en deux ans !

19082011

A défaut d’envoyer des policiers supplémentaires, le ministère de l’Intérieur dépêche à Marseille un nouveau préfet délégué à la défense et à la sécurité, le troisième en deux ans. Proche de Nicolas Sarkozy et actuellement en poste place Beauvau, Alain Gardère devrait être nommé le 24 août. Il remplacera Gilles Leclair, arrivé en décembre.

L’installation de M. Gardère sera aussi l’occasion pour son ministre Claude Guéant de redescendre d’ici la fin août dans la cité phocéenne, devenue en quelques mois le site de visites ministérielles à répétition (sa dernière date de mai).




Crise financière : les Bourses secouées…

19082011

La spéculation s’en donne à coeur joie. Le «sommet» Sarkozy-Merkel a fait «pschitt»… Une « ambiance très volatile » disent les « experts ». Vous avez dit… vola-t-il ?

-0,85% à Londres, -0,37% à Paris, -1,09% à Madrid, -0,51% à Francfort. Les Bourses européennes ont ouvert ce matin sur une nouvelle baisse après un jeudi particulièrement «noir». L’indice CAC 40 est repassé sous les 3.000 points.

Les places asiatiques ont elles aussi connu la dégringolade. La Bourse de Séoul a clôturé sur un plongeon de 6,22%. A Tokyo, l’indice Nikkei a achevé la journée en chute de 2,51%.

Jeudi, les Bourses européennes avaient plongé en clôture : Francfort a perdu 5,82%, Paris 5,48%, Milan a dévissé de 6,15% et Madrid de 4,70% tandis que Londres a chuté de 4,49%, Athènes de 3,38% et la Bourse suisse de 4,15%. Les deux indices de Moscou ont lâché 3,73% et 4,79%.
Les banques françaises ont été particulièrement touchées ce jeudi. Société Générale a perdu 11,69%, Dexia 13,52%, BNP Paribas 6,55%, Crédit Agricole 7,47%, Natixis 5,26%.




Sarkozy – Merkel : cap sur l’austérité

17082011

Gouvernement économique sous la houlette d’un d’un « super-préfet » pour les 17 pays de la zone euro, « règle d’or » budgétaire pour tous ces pays, coordination des politiques économiques,mise à l’étude d’une taxe sur les transactions financières sans en fixer les modalités, le montant… Malgré la mise en scène et les embrassades appuyées, le couple Sarkozy-Merkel n’a pas annoncé de mesures susceptibles de mettre fin à la spéculation et de relancer la croissance et l’emploi. Pas question, par exemple, de garantir les dettes en émettant des euros-bons. La ligne reste celle de rassurer les marchés…







sectionlocalepslvsr |
ahmed remaoun |
Le blog de Fabrice FRICHET |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LE BLOG EDUCATIF
| ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA