Présidentielles : appel de Pierre Allard et Joël Ratier

27042012

« Nos concitoyens attendent de vrais changements ! » : Sous ce titre, Pierre Allard, maire de Saint-Junien, conseiller général et Joël Ratier, Maire de Saint-Martin-de Jussac, Conseiller Régional lancent un appel pour le second tour des présidentielles : « Pas une voix ne doit manquer à François Holande pour assurer le succès le plus large possible aux forces de gauche et démontrer que le peuple de France mérite autre chose que le chômage pour avenir, la violence économique quotidienne, l’injustice fiscale, le démantèlement de l’éducation nationale, des hôpitaux publics et des collectivités locales, le désert rural ».

Texte intégral en cliquant ci-dessous Lire la suite… »




Un 1er mai de résistance et combatif

27042012

Les formations politiques constituant Haute Vienne Terre de Gauche (PCF, PG, NPA, Alternatifs) et ADS appellent leurs ami(e)s, militant(e)s et adhérent(e)s à se mobiliser massivement pour faire du 1° mai 2012, un moment historique de résistance à la politique de Nicolas Sarkozy et aux ambitions racistes et xénophobes de Marine Le Pen.

« Avec force et détermination, nous refusons l’ignoble instrumentalisation que fait le Président de la République du 1° mai, qui par une lamentable provocation appelle à un 1° mai de division et de discorde. En participant toutes et tous aux défilés de la journée internationale des travailleurs, nous affirmerons notre indéfectible volonté de promouvoir des droits nouveaux pour les salariés, de ne rien lâcher sur les conditions de travail, sur les salaires, les retraites et la protection sociale.

A toutes celles et ceux qui ne veulent plus d’une politique qui jour après jour détruit emplois, services publics, droit à la santé et protection sociale, nous donnons rendez-vous pour un 1° mai de résistance »

 En Haute-Vienne, trois rassemblements unitaires sont prévus ce mardi 1er mai à l’appel des syndicats CGT, CFDT, CFTC, FSU, Solidaires et UNSA : Limoges (10 h 30 Place de la République), Bellac (10 h 30 Place de la Mairie) et Saint-Junien (10 h Place Lénine).

Et pour se mettre en jambes, cliquer ci-dessous….

i>x1v4mw_1er-mai-en-affiches_news




Nicolas Sarkozy, le candidat-acteur du vrai chômage !

26042012

Le chômage a encore augmenté pour le onzième mois consécutif en France en mars pour atteindre son plus haut niveau depuis septembre 1999. La dégradation a touché toutes les catégories de demandeurs d’emploi et porte la hausse du nombre de chômeurs à 35% depuis l’élection de Nicolas Sarkozy en mai 2007, soit plus d’un million de chômeurs supplémentaires pour les catégories A, B et C !.
« M. Sarkozy, plus que jamais le candidat du vrai chômage ! », déclare la première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, ironisant dans un communiqué sur le désir du président sortant d’organiser une fête du « vrai travail » le 1er mai en marge des défilés des syndicats.
Le nombre de demandeurs d’emploi n’ayant exercé aucune activité (catégorie A) a augmenté de 16.600 (+0,6%) en mars en France métropolitaine pour atteindre 2 884 500, selon le ministère du Travail et Pôle Emploi. Sur un an, la hausse est de 7,2%.
En tenant compte des personnes exerçant une activité réduite (catégories B et C), le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté de 30.700 (+0,7%) en mars à 4 309 300 (+6,4% sur un an).
Avec les départements d’Outre-mer, le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B et C s’inscrit à 4 582 000.
Depuis mai 2007, date de l’élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République, le chômage de catégorie A en France métropolitaine a augmenté de 34,9%, soit 746.900 personnes supplémentaires. Pour les catégories A, B, C, ce nombre est en hausse de 1.077.800 sur la même période (+33,4%).
Toutes les tranches d’âge de la population ont été touchées par la dégradation de l’emploi.
Au sein de la catégorie A, le nombre de demandeurs d’emploi de moins de 25 ans est en hausse de 0,9% (+5,2% sur un an). Le nombre de demandeurs d’emploi âgés de 25 à 49 ans augmente de 0,3% (+5,1% sur un an) tandis que celui des personnes âgées de 50 ans et plus s’accroît de 1,1% (+15,6% sur un an).




Le 6 mai : Pour ouvrir des perspectives et préparer l’avenir, ADS appelle à voter Hollande

23042012

Le 6 mai prochain, pas une voix ne doit manquer à gauche pour battre définitivement Nicolas Sarkozy et élire François Hollande. C’est le seul vote possible pour ouvrir à terme de nouvelles perspectives d’avenir pour notre pays et tous ceux qui souffrent. La droite et l’extrême droite restent menaçantes. Il reste donc deux semaines pour rassembler et convaincre ceux qui ont pu encore s’abstenir ou s’égarer ailleurs dans des réflexes de peur entretenue par la droite.

C’est le sens de l’appel qu’ADS lance pour transformer en déroute le désaveu de la politique de Nicolas Sarkozy observé au premier tour de cette présidentielle.

Certes, le score atteint par Marine Le Pen a de quoi inquiéter. Elle reprend toutes les voix frontistes que Sarkozy avaient siphonnées il y a cinq ans. Avec 17,9 % des voix, elle ne retrouve pas tout à fait le score total Le Pen-Mégret de 2002 (19,2 %) mais recueille plus de voix en raison d’une plus forte participation. C’est le résultat de la campagne du pouvoir de banalisation éhontée depuis des années des thèmes frontistes et d’installation d’un climat de peur. Quelle responsabilité ! Le vote Le Pen s’ancre ainsi solidement en milieu rural et péri urbain cette fois-ci, même en Limousin. Toutefois, et c’est nouveau, ce vote Le Pen reflue ou reste sous sa moyenne nationale dans les grandes métropoles (Ile de France, Paris, Val de Marne, Seine Saint-Denis, Lille, Lyon, Nantes, Toulouse, Bordeaux, Clermont, etc.).

Un coup d’arrêt semble donc avoir été porté à ce qui aurait pu ressembler à une irrésistible ascension. Ce coup d’arrêt est sans doute à attribuer à la campagne menée par le Front de Gauche et son candidat Jean-Luc Mélenchon. S’il obtient 11,11% des voix au plan national, son score voisine souvent avec les 15 % voire plus dans ces grandes zones urbaines. Ce score est donc à apprécier avec attention même s’il n’atteint pas celui que les sondages lui accordaient dans les dernières semaines. Mais ce résultat est un bon signe qui témoigne d’une force qui revient d’actualité. Il faut en effet remonter à plus de 30 ans (1981) pour retrouver l’autre pilier de la gauche à plus de 10 %.

Certes, ces résultats demeurent encore fragiles et demandent à être confirmés. D’importantes interrogations demeurent Le second tour sera une étape importante. Il ne faut pas la manquer. Les élections législatives qui suivront les 10 et 17 juin en seront une autre. Le vote pour les candidats présentés par le Front de Gauche et ses alliés dont ADS doit permettre d’ouvrir enfin des perspectives pour barrer la route aux politiques d’austérité et de soumission aux marchés financiers.

Limoges, le 23 avril 2012

Alternative Démocratie Socialisme (ADS)

1 rue Croix Buchilien – 87000 Limoges – 05 55 79 09 89 -adsblog.unblog.fr




Présidentielles : les ultimes sondages

20042012

Trois sondages publiés entre hier jeudi 19 et ce matin vendredi 20 avril donnent le candidat du PS en tête du 1er tour de l’élection présidentielle. Un quatrième place Hollande et Sarkozy à égalité.

Le premier sondage – une étude BVA pour « Le Parisien/Aujourd’hui en France » paru ce matin – donne une large avance au président du conseil général de la Corrèze, à 30% d’intentions de vote, face à un président-candidat ne récoltant que 26,5% des voix. Selon ce même sondage, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon feraient jeu égal, à 14%.

Même tendance selon le sondage Ipsos pour France Télévisions, Radio France et « Le Monde » également paru ce vendredi : François Hollande arrive nettement en tête avec 29% des intentions de vote, contre 25,5% à son rival Nicolas Sarkozy. Selon cette étude, la candidate frontiste arriverait à la troisième place, avec 16% des intentions de vote, devant le représentant du Front de Gauche, qui recueillerait 14% des voix.

Publiée jeudi soir, une enquête CSA pour BFMTV, RMC et « 20 Minutes » traduit la même tendance, avec 28% pour François Hollande, contre 25% à Nicolas Sarkozy. Derrière les deux hommes, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon seraient dans un mouchoir de poche, avec 16% pour la candidate du Front national, et 14,5% pour le candidat du Front de gauche.

Le sondage TNS Sofres pour i>Télé rendu public ce vendredi est le seul qui donne les candidats de l’UMP et du PS à égalité, à 27%, tandis qu’il décerne la position de « troisième homme » à Marine Le Pen, créditée de 17% des intentions de vote, et place Jean-Luc Mélenchon en quatrième position, à 13%.

Dans tous les cas selon ses quatre sondages, François Hollande l’emporterait au second tour contre Nicolas Sarkozy, avec 55% à 57% des voix contre 43% à 45% à son adversaire.

La campagne électorale officielle s’achève ce soir à minuit. Plus aucun tract, plus aucun meeting, plus aucune infos, le « black out » s’étend également aux sites web ! Mais rien de vous interdit jusqu’à dimanche de discuter encore avec votre famille, vos amis et voisins… Aller voter et placer le candidat du Front de Gauche pour lequel ADS a également appelé à voter depuis son AG de décembre plus haut encore… ce serait une bonne leçon de civisme !

D’ici là, quelques infos utiles en cliquant ici sur le site de campagne de la 2e circonscription de la Haute-Vienne




Mélenchon fait le plein à Limoges : 8 500 personnes

5042012

 

Un Zénith plein comme un oeuf (6 000 personnes) et 2 500 à l’extérieur devant l’écran géant : aucun autre meeting politique n’avait encore rassemblé autant de monde à Limoges ces dernières décennies. Sans doute faut-il remonter à la Fête du Mazeau de 1981…

Un public très jeune, attentif et enthousiaste… Et un candidat en grande forme oratoire qui dans sa conclusion a lu et fait applaudir le message d’encouragement et de soutien de Marcel Rigout au nom d’ADS.







sectionlocalepslvsr |
ahmed remaoun |
Le blog de Fabrice FRICHET |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LE BLOG EDUCATIF
| ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA