Situation économique : La CGT appelle à la mobilisation et à manifester le 9 octobre

29082012

Le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, a jugé alarmante ce mercredi la situation économique et sociale de la France et a annoncé une semaine de mobilisation avec des manifestations le 9 octobre pour la «défense de l’emploi industriel».

«Cela confirme notre regret qu’à la conférence sociale il n’y ait pas eu d’autres annonces de la part du gouvernement pour faire face à l’urgence en matière d’emploi, notamment sur les restructurations», a-t-il ajouté. «Compte tenu de l’urgence de la situation», la CGT lance une première initiative le 9 octobre pour «la défense de l’industrie et de l’emploi», dans le cadre d’une «semaine de mobilisation décidée par la Fédération européenne de l’industrie».

Des manifestations seront prévues dans les grandes villes. «Il faut que le gouvernement prenne la mesure de l’urgence de la situation et des attentes», a-t-il dit. «Le mécontentement était fort et a provoqué un changement de président de la République, il est normal qu’il y ait une impatience importante vu la dégradation de la situation», a jugé Bernard Thibault.

Par ailleurs, la CGT va lancer «une campagne d’information et de mobilisation pour relayer la position de la Confédération européenne des syndicats (CES), rejetant le traité européen, qui est susceptible d’être soumis à ratification dans les semaines à venir», a affirmé Bernard Thibault. «Nous allons militer pour une non-ratification par la France de ce traité, quelle que soit la procédure utilisée», a précisé Bernard Thibault.




Mélenchon critique la venue de Ayrault à l’université du Médef

29082012

Ce matin sur France Info, Jean-Luc Mélenchon a désapprouvé « absolument » la venue du Premier ministre Jean-Marc Ayrault devant le Medef, y voyant une « erreur politique » et un « signe de faiblesse ».

Il juge normal « que l’on discute avec des branches patronales », mais pas que l’on fasse « une risette » à leur organisation, que l’ »on vienne s’incliner devant sa majesté le Medef ». « On ne discute pas avec le chef d’Etat-major de la réaction qu’est Laurence Parisot », présidente de l’organisation, a encore dit J.-L. Mélenchon. Le chef de gouvernement ferait mieux, à ses yeux, d’oeuvrer à « une loi d’amnistie des syndicalistes condamnés » pour « criminalisation de leur activité syndicale » sous l’ère Sarkozy.

Il a également évoqué les emplois d’avenir, un projet de loi examiné aujourd’hui en conseil des ministres, visant à la création d’emplois aidés pour jeunes de 16-25 ans sans qualification. Il y voit « la création d’une nouvelle forme de précariat ». « C’est très mal calculé ». Les emplois jeunes de la période Jospin (1997-2002) étaient « sur cinq ans », a-t-il rappelé. « Cela change tout avec des contrats de un ou trois ans (…) Quelqu’un qui n’a pas de qualification ne se forme pas en un an ». « Il faut, dans les décrets d’application, complètement recibler ça pour donner de la stabilité » aux jeunes embauchés.




Chômage : le bal des faux-culs…

28082012

Certes la situation économique est grave et les chiffres du chômage l’attestent. Hier soir sur les antennes, experts et commentateurs ont défilé pour nous expliquer que cette aggravation du chômage est exceptionnelle, que c’est un record et qu’ils remettent en cause la politique du gouvernement… Tout cela en « oubliant » de préciser qu’il s’agit des chiffres de juillet, c’est-à-dire du mois qui a suivi les élections législatives des 10 et 17 juin ! Sans vouloir exonérer le gouvernement, comment aurait-on pu attendre des résultats aussi rapidement ! Tout au plus peut-on dire aujourd’hui que les mesures envisagées pour la rentrée parlementaire (en septembre) nous semblent insuffisantes. On en verra les premiers effets que deux mois après soit novembre… dont les chiffres du chômage ne seront connus que fin décembre. D’ici là, c’est aux actes que l’on pourra juger et pas aux chiffres !




Le racket sur les carburants : les compagnies pétrolières organisent la spoliation

28082012

Un rapport de l’inspection des finances sur le prix du carburant a été remis ce matin au ministre de l’Économie. L’Humanité a décrypté la composition du prix. Conclusion : le pétrole cher n’est pas une fatalité. De l’extraction à la fabrication et jusqu’à la pompe, tout au long du processus de production, les compagnies pétrolières organisent la spoliation.

Le racket sur les carburants : les compagnies pétrolières organisent la spoliation dans Actu essence_11

Lire la suite… »




In extremis, Mumia Abu-Jamal échappe à un nouveau déni de justice !

28082012

Dans le plus grand secret, la justice fédérale de Pennsylvanie a rendu une ordonnance le 13 août dernier condamnant Mumia à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle. Cette décision, intervient huit mois après l’abandon de tout recours du procureur de Philadelphie contre l’annulation de la sentence de mort par la Cour Suprême des Etats-Unis. Ni Mumia, ni son actuelle équipe de défense n’en ont été informés ! Et pour cause : au-delà d’un délai de dix jours, aucune contestation n’aurait été juridiquement possible. Sans la vigilance de Rachel Wolkenstein (juriste de l’ancienne équipe de défense de Mumia durant les années 80/90), Mumia serait définitivement privé de son droit de recours lui permettant de solliciter à tout moment une libération conditionnelle. C’est donc dans l’urgence, quelques heures seulement avant l’expiration du délai de dix jours, que la défense de Mumia a déposé une requête en contestation pour violation flagrante des règles de procédure pénale (non information des parties). De mémoire judiciaire en Pennsylvanie, aucun condamné à mort dont la sentence a été commuée en prison à vie n’a vu ses droits autant bafoués.

L’interpellation du gouvernement des Etats-Unis et de son ministre de la justice tout particulièrement doit s’intensifier pour mettre un terme à ce déni de justice et pour que Mumia soit libéré au plus vite (pétition sur www.mumiabujamal.com).




Traité européen : 72 % des Français veulent un référendum

27082012

Près des trois quarts des Français (72 %) déclarent souhaiter l’organisation d’un référendum sur le traité européen instituant la « règle d’or » d’équilibre budgétaire, selon un sondage de l’institut CSA pour l’Humanité paru ce matin. Le Président français a choisi la voie parlementaire pour l’adoption de ce nouveau traité européen qui s’appliquera à compter du 1er janvier 2013, si au moins douze Etats l’ont ratifié. Aux journées du PS à La Rochelle, le Premier ministre à rappelé ses troupes à la discipline. A celles du Front de Gauche près de Grenoble, Jean-Luc Mélenchon à appeler à la préparation d’une grande manifestation pour exiger la tenue d’un référendum.




Nucléaire : Montebourg fait tousser les écologistes

27082012

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, a dit dimanche sur BFM TV que «le nucléaire est une filière d’avenir» tout en reconnaissant qu’il fallait qu’il soit «rééquilibré». «Avec une augmentation continue de la consommation des ménages et industrielle, même en maintenant notre parc de centrales actuel, la question est de savoir si nous allons continuer à investir», a-t-il affirmé. «Pour ma part, je considère que le nucléaire est une filière d’avenir». Le ministre a reconnu que s’«il ne s’agit pas d’abandonner le nucléaire», il faut le «rééquilibrer».

«Nous avons besoin d’énergie et pas trop chère», a-t-il dit, et «la France a un atout extraordinaire entre ses mains [avec ses centrales nucléaires] qui lui a permis de bâtir son industrie». Grâce au nucléaire, l’industrie française a pu «passer les épreuves, y compris les chocs pétroliers, la crise…», a-t-il ajouté, «c’est une énergie abordable». «Notre choix d’avoir une énergie pas chère, abordable et en quantité est stratégique», a-t-il insisté rappelant que plusieurs pays européens revenaient au nucléaire, «même le Royaume uni, droite, gauche confondues». «Nous participerons aux appels d’offres», a-t-il assuré.

Europe-Ecologie-Les Verts a fait part dimanche soir de son agacement après ces déclarations.




Roms : nouvelles expulsions à Evry et à Lyon

27082012

Une nouvelle opération de police s’est déroulée lundi matin à Evry, ville dirigée jusqu’en juin par le ministre de l’Intérieur Manuel Valls sur un terrain occupé par un campement de Roms cible d’un arrêté d’expulsion de la mairie. 72 personnes y vivaient dans des campements de fortune depuis 4 mois. « Je suis arrivé après 5h, la police bloquait déjà. La Croix-Rouge est à l’intérieur mais elle n’a pour solution que des hôtels d’urgence », a dénoncé sur place Serge Guichard, de l’Association de solidarité de l’Essonne avec les familles roumaines Roms (ASEFRR). Selon lui, 19 enfants vivaient dans le campement. « Tous étaient scolarisés. On risque d’interrompre l’école, de les remettre à la rue », a-t-il dénoncé. Dimanche soir déjà, plusieurs familles de Roms avaient été évacuées d’un immeuble qu’ils squattaient dans le VIIème arrondissement de Lyon, dans le Rhône. Des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent contre ces expulsions non suivies de solutions pérennes de logement. Autre problème : en leur interdisant de travailler, on contribue ainsi à les pousser à la mendicité. 15 000 citoyens Européens sont ainsi relégués hors du droit commun ! Il serait peut-être temps d’en finir avec la politique du bulldozer !!!





Syrie : une guerre civile de plus en plus confessionnelle

7082012

Parti d’un mouvement laïque de lutte contre un régime autocratique, voire corrompu et népotique, le conflit syrien tourne de plus en plus à la guerre civile à dominante confessionnelle. Les risques d’une «libanisation» et d’un éclatement de la Syrie sont évidents. Mais comment s’y retrouver entre les différentes «informations», vidéos non sourcées, chiffrages non authentifiés de massacres et de bombardements ? Difficile… La guerre des armes se double d’une guerre de l’information, aucun journaliste ne pouvant exercer pleinement son travail sur le terrain.

Le Premier ministre syrien, Riad Hijab, un sunnite, s’est réfugié lundi en Jordanie après avoir fait défection et rejoint l’opposition…. mêle si le régime Assad présente ce départ comme la suite d’un limogeage… Dans le même temps, les combats continuent dans la ville d’Alep désormais encerclée par les troupes de Damas.Quand on évoque la Syrie, il ne faut pas oublier que la Syrie compte une bonne vingtaine de communautés où s’entremêlent religions et ethnies : musulmans de toutes obédiences (les alouites de Assad, les sunnites, les chiites, les druzes, les ismaéliens), chrétiens divers (grecs orthodoxes, maronites, catholiques, assyriens, arméniens, jacobites) sans oublier une petite minorité juive encore présente à Damas et à Alep ni les kurdes (très présents également en Turquie et en Irak et toujours à la recherche d’un Etat kurde) ou encore les Syriaques dont certains parlent toujours l’araméen ! L’Europe et les Etats-Unis (qui le soutenaient pourtant depuis 2008) sont hostiles au maintien du régime Assad et veulent prendre place dans la région, la Turquie soutient les sunnites tout comme les pays du Golfe. La Russie tient à conserver ses positions stratégiques et commerciales et soutient encore Damas comme la Chine et l’Iran…

Une Etat unitaire de droit, laïque ou du moins multiconfessionnel, est-il encore possible en Syrie ? Il devient de plus en plus difficile d’imaginer le chemin qui pourrait aujourd’hui y conduire. Et pourtant…







sectionlocalepslvsr |
ahmed remaoun |
Le blog de Fabrice FRICHET |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LE BLOG EDUCATIF
| ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA