• Accueil
  • > Archives pour septembre 2012

Traité budgétaire européen : ADS dit NON

28092012

Députés et sénateurs vont avoir à se prononcer sur le pacte budgétaire européen, officiellement appelé Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG). Ce texte, signé le 2 mars de cette année par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel n’a pas été modifié ou renégocié depuis. François Hollande a seulement obtenu qu’on lui ajoute un «pacte de croissance» qui s’élève à 120 milliards d’euros sur trois ans. Piètre cadeau en échange de l’acceptation de la «règle d’or» qui instaure un contrôle strict des budgets de l’Etat, de la Sécurité sociale et des collectivités locales par des instances non élues. Un «contrôle» qui s’avère être en fait une véritable arme de guerre pour imposer des mesures d’austérité dont on a vu les résultats en Grèce, en Espagne, au Portugal, etc. Mesures qui ne peuvent prolonger et aggraver la crise, la récession et le chômage.

ADS se prononce contre la ratification d’un tel traité. Non pas par repli nationaliste mais par le souci de s’inscrire dans la construction démocratique d’une Europe des peuples. Or ce texte va à l’encontre des politiques qui pourraient avoir un effet sur l’emploi, le pouvoir d’achat, la relance économique. La Confédération Européenne des Syndicats (CES) se prononce d’ailleurs contre ce texte.

Il aurait du mériter un vaste débat public, et pourquoi pas un référendum comme le traité constitutionnel en 2005. Il n’en sera rien ! Des voix de plus en plus nombreuses se font entendre, jusqu’aux Verts et à l’aile gauche du PS.

Les formations du Front de Gauche et de multiples syndicats et associations de la société civile appellent à manifester ce dimanche à Paris pour dire leur opposition à ce texte. Des actions sont également prévues en province. ADS partage cette opposition et invite chacun à se joindre aux différentes actions.




Retraités : La Cour des comptes préconise un tour de vis fiscal !

14092012

Faire payer les retraités avant qu’ils ne meurent… C’est un peu le sentiment de la Cour des comptes qui considère que l’objectif de rattrapage des revenus des retraités par rapport aux actifs est «atteint». Elle propose donc dans son dernier rapport une hausse de leur imposition ! Par contre, aucune trace de propositions pour lutter contre l’évasion fiscales…Le seul « privilège » des retraités qui risque de ne pas être touché… c’est d’être toujours plus près de la tombe ! Revue des mesures proposées et de leurs gains escomptés :

Supprimer progressivement l’abattement de 10% alors qu’ils n’ont plus de frais professionnels (gain de 2,7 milliards d’euros).

Supprimer progressivement l’exonération des majorations de pensions pour les parents de 3 enfants (gain de 800 millions d’euros).

Aligner le taux de CSG appliqué aux pensions de retraite sur celui des actifs. Ce qui soumettrait les 7,9 millions de retraités aujourd’hui assujettis à une CSG de 6,6% à un taux de 7,5% (gain de 1,2 milliard d’euros).

Les 585.000 particuliers employeurs de 70 ans et plus qui bénéficient d’une exonération de cotisations patronales, se la verraient supprimée (gain escompté de 380 millions d’euros) .

Par contre, les retraités aux pensions les plus modestes et actuellement soumis à une CSG à 3,8% ne seraient pas imposés davantage. Quelle générosité !

La Cour des comptes demande quand même à ce que le minimum vieillesse, à 777,16 euros actuellement et qui concerne près d’un million de personnes dont 55% de femmes, soit relevé. Le revenu moyen d’un retraité en France en 2010 était de 1 216 euros par mois selon l’INSEE. Une fortune ! Ainsi, les retraités, devenus riches, doivent être taxés. Mais pas les revenus spéculatifs, ni les entreprises qui jouent aux licenciements boursiers. Pour compenser l’évasion fiscale, les retraités doivent être en première ligne !.




Hébergement d’urgence : nouveau rassemblement à Limoges mercredi 26 septembre

13092012

La manifestation à l’appel du Collectif des Sans papiers et des soutiens a rassemblé hier mercredi 12 septembre, près d’une centaine de personnes pour dénoncer la dégradation des conditions d’accueil des familles en attente d’hébergement d’urgence. Le cortège est parti de la place de la République pour faire un passage symbolique devant l’église Saint Michel des lions où deux familles sans logis ont trouvé depuis plusieurs jours un toit pour dormir. Hamid Boumaiza, le Président de l’association des Sans Papiers a rappelé l’urgence de la situation où bien d’autres familles sont actuellement à la rue à Limoges et ne trouvent même pas de places dans les centres dédiés à l’accueil d’urgence des sans logis.

En fin de manifestation, une délégation a été reçue par le Secrétaire Générale de la Préfecture de Limoges. Celui-ci a annoncé une réunion avec les associations concernées qui devrait se tenir en octobre pour examiner la question du logement. Il a proposé d’étudier au cas par cas la situation des personnes qui se retrouveraient sans logement. Pour sa part, le Collectif des Sans Papiers entend ne pas relâcher la pression et appelle à une nouvelle mobilisation le mercredi 26 septembre à 13h – place de la République à Limoges.

Informations et vidéos sur le site de la Maison des Droits de l’Homme : http://www.mdh-limoges.org/spip.php?article902




Barcelone : 1,5 millions dans la rue

12092012

Un million et demi de personnes sont descendues dans les rues de Barcelone hier 11 septembre pour réclamer l’indépendance de la Catalogne, rapporte le quotidien catalan La Vangardia qui, comme toute la presse espagnole, fait son gros titre sur cette manifestation historique. « Tous les pronostics ont été dépassés, note le journal. La manifestation d’hier a été encore plus importante que celle de 1977 [également un défilé pour l’autonomie de la région]« . « Cette marche massive et pacifique va marquer l’avenir de la relation entre la Catalogne et l’Espagne », prévient La Vanguardia. Les Catalans ont répondu à l’appel de différentes organisations indépendantistes, mais aussi du gouvernement nationaliste de la région. La Catalogne accuse Madrid de l’entraîner dans la crise.




Prix du gaz : GDF-Suez réclame une hausse de 7 % !

12092012

GDF Suez veut obtenir une nouvelle hausse des prix du gaz de 7 % au 1er octobre, après celle de 2% intervenue cet été, et a transmis une demande en ce sens à la Commission de régulation de l’énergie. Au titre de l’évolution de ses coûts d’approvisionnement, l’entreprise réclame ainsi une majoration de 1% des prix réglementés du gaz, qui concernent près de 11 millions de foyers. Mais le groupe réclame aussi « une hausse de rattrapage » supplémentaire de 6 points !




PS : Ce sera Harlem Désir

12092012

Martine Aubry, première secrétaire du PS, a annoncé qu’elle choisissait Harlem Désir pour lui succéder à la tête du parti. Un choix partagé par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. La nouvelle équipe dirigeante sera présentée aux dirigeants du parti réunis en conseil national à 16 heures à la Mutualité, à Paris.
L’ancien président de SOS Racisme avait assuré l’intérim de Martine Aubry pendant qu’elle faisait campagne pour la primaire. C’est par un communiqué de presse, co-signé par la maire de Lille et Jean-Marc Ayrault que la nouvelle a été entérinée. «Au terme d’une consultation des responsables de notre parti, signataires de notre motion, dans une volonté de rassemblement et de renouvellement, notre choix s’est porté sur Harlem Désir comme premier signataire, et Guillaume Bachelay comme deuxième signataire de notre motion
Mobiliser les Français pour réussir le changement », peut-on lire dans le document.
Guillaume Bachelay, 38 ans, un proche de Martine Aubry et Laurent Fabius, est l’une des plumes du PS. Il est député de la 4e circonscription de la Seine-Maritime. Suppléant de Laurent Fabius aux élections législatives de 2012, il le remplace à l’Assemblée à compter du 22 juillet 2012, l’ancien Premier ministre ayant été confirmé dans ses fonctions de ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault.
«Cela s’est joué à trois fois rien. J’ai porté haut la nécessité du renouveau, de la modernisation et de l’indépendance du Parti socialiste», réagit Jean-Christophe Cambadélis. C’est une trace qui deviendra une marque. J’appelle au rassemblement de tous derrière Harlem Désir, futur premier secrétaire du PS. Il s’installe dans une situation complexe qui va se compliquer. Il pourra compter sur moi !».
Les socialistes vont entériner le choix d’Ayrault et Aubry par un vote le 11 octobre. Le congrès de Toulouse (26, 27, 28 octobre) sera ensuite l’occasion de la passation de pouvoirs.




Une filiale de LVMH profiterait des « largesses fiscales belges » …

11092012

Selon le service d’étude du Parti des Travailleurs Belges (PTB, gauche radicale) cité par la presse belge, l’homme d’affaires français Bernard Arnault, dont la demande de nationalité belge suscite pour le moins quelques remous, bénéficierait depuis quatre ans, via sa société LVMH France, «des largesses fiscales belges comme les intérêts notionnels et les déductions sur plus-values sur actions», pour un montant total estimé à 188 millions d’euros.

D’après le PTB, Bernard Arnault a installé il y a 4 ans (du temps de Sarkozy…) son centre financier «LVMF Finance» en Belgique « pour bénéficier du régime fiscal généreux belge ».«LVMH Finance a payé deux ans (en 2008 et 2009) zéro euro d’impôt. Et sur les quatre années de son existence, un taux moyen de 8,23 % (20 millions pour un bénéfice total de 246 millions). Soit 63,39 millions de différence que s’il avait payé l’impôt nominal de 33,99 %», écrit Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB. «LVMH a pu déduire 140 millions d’intérêts notionnels et 48,8 millions de plus-values sur actions. Remarquons encore que LVMH emploie… 5 équivalents temps plein. Il n’a donc pas réellement créé d’emplois.»

Pour R. Hedebouw, cette affaire «démontre une fois de plus que la Belgique est un paradis fiscal pour les plus riches et un enfer fiscal pour les travailleurs.»




Un nouveau campement de Roms « évacué »

11092012

Un nouveau campement regroupant environ 200 Roms installés sur un terrain à Villeneuve-le-Roi, dans le Val-de-Marne, a été «évacué» ce mardi matin par la police. Ils étaient installés dans une quarantaine de cabanes en marge d’une zone industrielle, en bordure de la Seine, depuis le printemps dernier.

« Aujourd’hui nous ne pouvons pas nous permettre d’accueillir toutes ces populations qui sont souvent des damnés de la Terre, qui sont pourchassées dans leur pays, qui sont discriminées » a déclaré le ministre de l’Intérieur Manuel Valls sur BFMTV-RMC. La France « prend sa part en matière d’asile, en matière d’insertion mais le message est clair : c’est la fermeté », a-t-il ajouté. « Il y aura sans doute avant la fin du mois de septembre, 7 000 Roumains ou Bulgares (qui ne sont pas tous des Roms) qui ont été reconduits à travers le système d’aide au retour ».

La population des Roms en France est estimée à environ 15 000 par les associations. On est donc loin de «l’invasion» décrite par certains ! Pourquoi ces discriminations alors que Roumains et Bulgares sont citoyens européens ?




Droit au logement : rassemblement mercredi à Limoges

10092012

A Limoges, une dizaine de personnes, hommes, femmes, enfants dorment depuis 3 semaines dans une église. D’autres dorment dans la rue. Pourtant, la loi est claire, le droit au logement est inscrit dans les textes fondamentaux : Déclaration Universelle des Droits de l’homme (1948), Convention de l’ONU des Droits de l’Enfant (1990), Conseil économique et social de l’ONU (1991).

Autre rappel : «Toute personne sans-abri en situation de détresse médicale, psychique et sociale, a accès, à tout moment à un dispositif d’hébergement d’urgence»… Code de l’action sociale et des familles : article L.345-2-2 L’ ÉTAT EST HORS LA LOI !

L’association des sans papiers 87 et le collectif de soutien en appellent aux responsables politiques et à l’Etat qui est, (loi du 5 mars 2007), le garant du droit de toute personne à un hébergement décent dans notre pays. Il est urgent de trouver des solutions.
Un rassemblement est prévu ce mercredi 12 septembre à 13h place de la République à Limoges.
(Contacts Association sans papiers 87 : 06 19 50 71 18)




Terre de Gauche : deuxième université d’été à Chanteix (Corrèze)

5092012

Limousin Terre de Gauche (PCF – PG – Gauche Anticapitaliste – NPA – Alternatifs) organise sa deuxième université d’été samedi prochain 8 septembre à Chanteix en Corrèze. Cette rencontre se déroulera toute la journée. Le matin, 3 ateliers thématiques auront lieu, qui permettront de travailler sur des questions touchant à l’activité politique en région, à travers des préoccupations plus globales : la relocalisation des activités économiques, un modèle agricole juste et écologiquement tenable, les valeurs du sport. L’après-midi, après une restitution de ce travail en atelier aura lieu un grand débat central sur le thème : Nouvelle donne politique, quel positionnement, quelles perspectives pour les forces antilibérales et anticapitalistes. La journée se prolongera par un repas sous forme d’auberge espagnole (avec boisson fournie) et des animations musicales en soirée. (Pour plus de renseignements : www.terredegauche.fr)







sectionlocalepslvsr |
ahmed remaoun |
Le blog de Fabrice FRICHET |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LE BLOG EDUCATIF
| ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA