Fonction Publique : les salaires gelés pour la quatrième année consécutive

18062013

La ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, a annoncé ce matin sur France Info que le point d’indice sera de nouveau gelé en 2014, fermant ainsi la porte à toute revalorisation des salaires des 5,2 millions d’agents des Fonctions Publiques.

Le point d’indice, qui sert de base au calcul des salaires des fonctionnaires, n’a pas bougé depuis une revalorisation de 0,5% en 2010, entraînant une détérioration de leur pouvoir d’achat. Les syndicats menacent d’une éventuelle journée d’action en octobre.




Négociations commerciales USA-Europe : pour Barroso, protéger la culture, c’est « réac »

17062013

Après treize heures de négociations ininterrompues, les ministres européens en charge du Commerce extérieur ont donné vendredi soir leur feu vert à la Commission européenne pour qu’elle lance les négociations avec les Etats-Unis sur un nouvel accord de libre-échange. Pour parvenir à l’unanimité, ils ont accepté, comme l’exigeait la France, d’exclure complètement le secteur audiovisuel des discussions.

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a violemment critiqué lundi la position française, la qualifiant de «réactionnaire» !
Au nom des cinéastes européens, les réalisateurs belges Jean-Pierre et Luc Dardenne ont salué une victoire essentielle contre la «marchandisation de la culture».
Depuis 20 ans, l’exception culturelle et l’exclusion du secteur audiovisuel ont permis aux pays européens de soutenir leurs industries culturelles, sans fermer leur marché aux productions culturelles américaines selon Aurèlie Filippetti, la ministre de la Culture: «L’exception culturelle permet avant tout de favoriser une offre culturelle diversifiée : elle est un facteur de développement de la créativité et non de fermeture. Ce moment est un moment de victoire pour la culture, auquel le gouvernement français associe tous les professionnels qui se sont mobilisés ces dernières semaines», a-t-elle ajouté.




Villeneuve-sur-Lot : duel UMP-FN au second tour !

17062013

Le Parti socialiste a essuyé un nouvel échec ce dimanche dans l’ancien fief de Jérôme Cahuzac lors du premier tour de la législative partielle visant à le remplacer à l’Assemblée nationale, coiffé au poteau par l’UMP et le FN. Le maire UMP de Fumel, Jean-Louis Costes, est arrivé en tête avec 28,71% des voix, suivi du Front national, Etienne Bousquet-Cassagne (26,04%), Bernard Barral (PS) a obtenu 23,69%, représentant seulement 10,35% des inscrits, score insuffisant pour être qualifié au second tour (12,5% des inscrits sont requis pour se maintenir).

La candidate du FG, Marie-Hélène Loiseau, obtient 5,08% des suffrages, le candidat des Verts Lionel Feuillas 2,78%. On voit bien avec ces chiffres que c’est toute la gauche qui est mise en échec !

« Lorsqu’il y a des scandales, en l’occurrence c’en était un, il y a toujours la tentation de l’extrême droite », a estimé le président de la République dans l’émission Capital sur M6. Une analyse un peu courte… Pour le second tour, le 23 juin, le PS appelle les électeurs « à faire barrage au candidat du Front national ». Après ce scrutin marqué par un taux d’abstention très élevé — 54,12% contre 37,31% en 2012, lorsque Jérôme Cahuzac l’avait emporté haut la main avec plus de 61% de suffrages– les socialistes conservent la majorité absolue à l’Assemblée nationale, avec trois sièges au-dessus de la barre fatidique.

A noter également : malgré une bien plus forte abstention que l’an dernier, le candidat FN recueille 1 000 suffrages de plus…




F. Hollande : la retraite pleine à 69 ans ?

17062013

Invité de l’émission « Capital » sur M6, François Hollande a précisé hier soir les grandes lignes de sa future réforme des retraites. « L’âge légal ne bougera pas, c’est par la durée de  cotisations que nous devons agir », a ainsi annoncé le président de la République. Le chef de l’Etat a glissé que celle-ci pourrait bien atteindre prochainement les 44 ans contre 41,5 ans actuellement, mais « pas tout de suite », en citant notamment la date de 2025. Quand on sait que l’âge moyen d’entrée dans la vie active est d’environ 24 ans, cela donnerait une retraite à taux plein… à 69 ans ! Il a également admis qu’une hausse des cotisations « fera partie des solutions », dans cette réforme qui devrait être présentée en septembre et présentée au Parlement en décembre.

Sur l’effort qui sera demandé aux retraités, le président est resté très flou, assurant seulement « qu’on ne touchera pas à leur retraite ». Mais cela laisse la porte ouverte aussi bien à une hausse de la fiscalité des retraités qu’à une évolution des pensions inférieure à l’inflation. Autant de pistes évoquées par le rapport sur l’avenir des retraites remis vendredi dernier à Jean-Marc Ayrault et qui doit servir de base à la concertation qui s’ouvre avec les syndicats et le patronat.

François Hollande a par ailleurs justifié sa volonté de ne pas procéder à une réforme spécifique des retraites des fonctionnaires ou des régimes spéciaux. « Il y a déjà eu un rapprochement » entre public et privé, a-t-il notamment estimé, en évoquant les réformes de 2003 et 2010 qui ont aligné la durée et le taux de cotisation. Sur les régimes spéciaux « la réforme a déjà eu lieu, nous sommes aujourd’hui dans un système intermédiaire », a-t-il expliqué pour expliquer que l’âge de départ effectif en retraite à la SNCF ou à la RATP reste encore plus bas que celui du privé.

F. Hollande a enfin bien précisé qu’il ne comptait pas opérer de reforme systémique en fusionnant les différents régimes de retraite. « Tout le monde fera le même effort, le même effort sera demandé à tout le monde « , a-t-il expliqué… C’est qui « tout le monde » ?

 







sectionlocalepslvsr |
ahmed remaoun |
Le blog de Fabrice FRICHET |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LE BLOG EDUCATIF
| ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA