• Accueil
  • > Archives pour novembre 2014

Jean-Pierre Poumérouly n’est plus : une perte immense

29112014

JPP2

La nouvelle a été un choc pour tous ceux qui le connaissaient. Jean-Pierre Poumérouly, âgé de 74 ans, membre fondateur d’ADS avec Marcel Rigout, nous a quittés subitement jeudi alors qu’il était en vacances avec Joëlle, son épouse dans les Pyrénées. Un décès qui survient quelques semaines après celui de Marcel Rigout puis de Jacques Jouve, ses plus proches compagnons de lutte.

ADS a aussitôt fait part de sa douleur devant «la perte de cette véritable cheville ouvrière, toujours disponible pour rendre service et servir, un militant doué d’une rare capacité d’organisation et qui savait rassembler autour de lui». ADS adresse «ses condoléances émues» à Joëlle, son épouse, à ses enfants et à toute sa famille. Un moment de recueillement civil, en souvenir de Jean-Pierre, aura lieu mardi 2 décembre à 15h45 au crématorium de Landouge.

Un choc, oui, il n’y a pas d’autre mot pour décrire ce que nous avons tous ressenti. Jean-Pierre, c’était avant tout un sourire qu’il décochait généreusement. Issu d’une grande famille du sud-ouest de la Haute-Vienne, Jean-Pierre, dans sa jeunesse, avait été un fameux footballeur, notamment au LFC. Le foot, une passion.

Fraiseur de formation, métier qu’il a notamment exercé en Normandie, Jean-Pierre a connu la répression patronale pour ses idées, les luttes syndicales au sein de la CGT et politiques avec le PCF. Par la suite, après son retour en Haute-Vienne, il a effectué différents métiers, notamment agent d’assurance ou encore démarcheur pour les éditions Messidor.

Dès les années 70, Jean-Pierre est à la fédération du Parti communiste en Haute-Vienne où il sera secrétaire fédéral aux côtés de Raymond Constans. Il est notamment chargé de l’organisation de la fête du Mazeau, la fête de L’Echo, et il en écrira les plus belles pages. La fête du Mazeau sera alors un événement incontournable où sont invités les plus grands artistes et où des milliers de personnes se pressent.

En 1987, lorsque la rupture se fit au sein de la fédération du PCF, Jean-Pierre est parti avec ses camarades et a porté le projet ADS. C’est ainsi qu’il a également participé à la création de la CAP et poursuivi son travail d’animateur et d’organisateur au sein d’ADS jusqu’à la veille de son décès.

Jean-Pierre a également été élu municipal à Bosmie-L’Aiguille comme adjoint au maire pendant de nombreuses années et un très actif président du comité des fêtes.

En 1989, à l’occasion du Bicentenaire de la Révolution française, il avait fait réaliser une série d’assiettes en porcelaine décorées par des peintres de renom. Parmi eux : Cueco, Pignon-Ernest, Gina Pane, Eugénie Dubreuil, Hervé Télémaque… assiettes qui aujourd’hui sont au musée Adrien-Dubouché.

Condoléances également de la fédération de la Haute-Vienne du PCF : «Nous ressentons une profonde tristesse, nous partagions avec Jean-Pierre des valeurs de solidarité et de partage…» Christian Audouin, directeur de L’Echo, dans un message à son épouse Joëlle s’est déclaré «très affecté par la disparition de Jean-Pierre. Je n’ai de lui que des souvenirs de confiance mutuelle, et d’idéal partagé. Son engagement va nous manquer. Je m’associe à votre deuil. Je vous adresse mes sincères condoléances».







sectionlocalepslvsr |
ahmed remaoun |
Le blog de Fabrice FRICHET |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LE BLOG EDUCATIF
| ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA