• Accueil
  • > Actu
  • > Turquie : la « purge » atteint 50 000 personnes !

Turquie : la « purge » atteint 50 000 personnes !

21 07 2016

Le président Erdogan, avait prévenu, après le coup d’Etat manqué du 15 juillet : « Nous allons continuer d’éliminer le virus de toutes les institutions étatiques ». Le « virus » ? Fettulah Gülen, ennemi juré d’Erdogan, après avoir été on mentor, accusé d’avoir orchestré le putsch depuis les Etats-Unis, et ses partisans. Et le remède au « virus » est radical : une purge d’environ 50 000 soldats, juges, policiers, universitaires, qui ont été suspendus, interpellés ou inculpés. Les arrestations se font sur la base de listes, et inutile d’espérer voir un avocat.

Au moins 118 généraux et amiraux ont été placés en garde à vue. Parmi eux, 99 généraux ont été inculpés sur les 360 que compte l’armée. Au moins 6 000 militaires ont été arrêtés. Plus de 9 000 fonctionnaires du ministère de l’Intérieur ont été limogés. En majorité des policiers.

Des demandes de placement en garde à vue ont été émises contre 2 854 juges et procureurs.

Selon l’Union syndicale des magistrats (USM) français, « nombre de magistrats ont été emprisonnés avec leur famille ». L’USM ajoute « qu’aucun droit de se défendre ne leur a même été reconnu ».

Au ministère de l’Education, ce sont 15 200 employés qui ont été interdits d’exercer. Il faut y ajouter 21 000 personnes travaillant dans l’éducation privée qui ont perdu leur licence et qui doivent être interdites d’enseigner. Le Conseil de l’enseignement supérieur a également demandé la démission des 1 577 doyens d’universités publiques et rattachées à des fondations privées.

Par ailleurs, 492 employés de la Direction des affaires religieuses, la plus haute autorité musulmane du pays ont été mis à pied ainsi que 257 fonctionnaires attachés aux services du Premier ministre et 100 responsables des services de renseignements.

Les trois millions de fonctionnaires ont vu leurs congés suspendus. Ceux qui étaient partis sont rappelés. Tous sont interdits de sortie de territoire, sauf autorisation exceptionnelle. Un contrôle aux frontières a été mis en place.

Et pour parfaire le tableau, l’étt d’urgence a été proclamé.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




sectionlocalepslvsr |
ahmed remaoun |
Le blog de Fabrice FRICHET |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LE BLOG EDUCATIF
| ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA